Jimmy Page, David Gilmour, Eric Clapton, Rod Stewart, Mick Jagger: une pluie de stars rendent hommage à Jeff Beck, guitar hero décédé à 78 ans

Le guitariste de légende est mort mercredi soir à l'âge de 78 ans, victime d'une méningite.

FILE -  Guitarist Jeff Beck performs in concert at Madison Square Garden on Feb. 18, 2010 in New York. Beck, a guitar virtuoso who pushed the boundaries of blues, jazz and rock ‘n’ roll, influencing generations of shredders along the way and becoming known as the guitar player’s guitar player, died Tuesday, Jan. 10, 2023, after “suddenly contracting bacterial meningitis,” his representatives said in a statement released Wednesday. He was 78. (AP Photo/Evan Agostini, File)
Jeff Beck avait 78 ans. Il était considéré comme un des plus grands guitaristes de tous les temps. ©AP2010

Avec la disparition de Jeff Beck à l'âge de 78 ans, c’est une légende de la guitare qui s’est éteinte. Mais une légende surtout adulée par bastion d’irréductibles adeptes de la 6 cordes, il faut l’avouer. Le guitariste n’a jamais eu l’aura commerciale d’un Eric Clapton, d’un Jimmy Page, de David Gilmour, Carlos Santana, Joe Satriani, Jimi Hendrix ou Stevie Ray Vaughan. Pourquoi ? Peut-être parce qu’il n’a finalement que peu composé ou parce qu’il ne chantait pas. À moins que ce ne soit dû à son caractère paraît-il bien trempé ?

Il a pourtant participé à quelques-unes des plus belles pages de l’histoire du rock, que ce soit avec The Yardbirds où il a croisé le manche avec Jimmy Page après y avoir remplacé Eric Clapton, ou avec son Jeff Beck Group au sein duquel il était entouré par Ron Wood à la basse et Rod Stewart au chant. Ces derniers se sont empressés de lui rendre hommage.

Pour Rod Stewart, Jeff Beck était un extraterrestre, “un des rares guitaristes qui, sur scène, m’écoutait chanter et me répondait”. En résumé : le plus grand.

De son côté, Ron Wood se sent désormais seul sans celui qu’il appelle "son frère d’armes". Il le remercie pour ses années au sein du Jeff Beck Group et la conquête de l’Amérique faite ensemble.

L’actuel guitariste des Rolling Stones ajoute : “Musicalement, nous cassions tous les codes. C’était fantastique, révolutionnaire, rock’n’roll.”

Sobre, comme à son habitude, du moins dans ce genre de circonstances, Eric Clapton se contente de deux mots : “Always and Ever”. Soit “Pour toujurs” en français.

Plus poétique, Jimmy Page affirme : “Le Guerrier à six cordes n’est plus là pour que nous admirions le sortilège qu’il pouvait tisser autour de nos émotions mortelles. Jeff pouvait canaliser la musique dans l’éther.” “Sa technique était unique, son imagination apparemment sans limites”, ajoute-t-il dans un autre message.

David Gilmour se dit dévasté d’apprendre la mort d’un de ses amis et héros dont la musique l’a fait frissonner et l’a inspiré, lui comme tant d’autres. Le tout accompagné d’une photo qui semble faire un pied de nez à la mort.

Cofondateur d’Aerosmith dont il est un des principaux compositeurs et le guitariste soliste, Joe Perry lance un vibrant hommage. “Jeff Beck était le Salvador Dali de la guitare. Le voir jouer, c’était entendre l’alchimiste ultime de la guitare créant une magie propre à son monde. Avec sa mort, le monde est un peu plus pauvre.”

Un génie que salue également Brian Wilson, ex-Beach Boys, et Gene Simmons de Kiss. “Personne ne jouait de la guitare comme Jeff” confie ce dernier tout en recommandant au public de se plonger dans les deux premiers albums du Jeff Beck Group pour garder en mémoire qui il était. “Vous ne pouvez pas mourir sans connaître Jeff Beck”, affirme-t-il.

Au rayon des souvenirs, Billy Gibbons et ZZ Top se remémorent les tournées effectuées avec le guitariste décédé. “Nos tournées avec Jeff ont été un délice, tant sur le plan personnel que musical. Nous sommes reconnaissants d’avoir eu le privilège de partager autant de scènes avec lui au fil des années. Son talent et sa personnalité vont vraiment nous manquer.”

Parmi les premiers à avoir réagi à la mort de Jeff Beck, figure Ozzy Osbourne. Inconsolable, il se réjouit cependant d’avoir pu connaître le guitariste et de l’avoir eu comme invité sur son dernier album. Il parle d’un “incroyable honneur”.

Pour Tony Iommi, membre fondateur et guitariste de Black Sabbath, les choses sont simples : “Il n’y aura jamais un autre Jeff Beck”. Il souligne son jeu particulier, distinctif et brillant à la guitare.

Mick Jagger y a aussi été de son message d’hommage. Pour le chanteur des Rolling Stones, “nous avons perdu un homme merveilleux et un des plus grands guitaristes du monde”. De son côté, Steve Hackett, ex-Genesis, confesse toute l’influence que le disparu a exercée sur lui et bien d’autres. “Il a fait chanter la guitare électrique.”

Parmi les innombrables réactions, il faut aussi épingler celle de Johnny Depp. L’acteur est dévasté par la disparition de celui qu’il appelle “son frère”. Il dit avoir été à ses côtés pendant ses derniers instants. Ensemble, ils ont sorti l’album 18 l’été dernier. Ils ont également donné une série de concerts, notamment en Europe.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be