Martin Gore: "Aucun album de Depeche Mode ne me semble vraiment déprimant"

En exclusivité, Martin Gore nous reçoit à Londres pour évoquer la sortie événement de “Memento Mori”, premier album enregistré sans le claviériste Andrew Fletcher, disparu l’an dernier. Au même moment, d’autres noms de la scène new wave des années 80 se rappellent à notre bon souvenir. L’occasion d’explorer ce lien qui nous rattache à la musique de notre jeunesse.

Luc Lorfèvre

Memento Mori (“Souviens-toi que tu vas mourir”) est le quinzième album studio de Depeche Mode depuis ses débuts en 1980 à Basildon, en Angleterre. C’est aussi le premier disque enregistré sans Andrew Fletcher, claviériste et cofondateur de groupe, décédé le 26 mai 2022 à l’âge de 60 ans. “On s’est retrouvés, Dave Gahan et moi, en studio à Los Angeles six semaines après sa disparition, nous confie en exclusivité à Londres Martin Gore, auteur, compositeur et guitariste de Depeche Mode. C’était un rendez-vous que nous avions planifié du vivant d’Andy. Je devais lui envoyer les chansons pour qu’il les écoute avant de nous rejoindre. Il n’en a pas eu l’opportunité. C’est terrible.”

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...