Musique Le hit-parade musical retrouvera sa place sur les grilles de Bel RTL et Radio Contact à partir du 15 février prochain.

Il avait disparu des ondes depuis un moment et manquait cruellement aux auditeurs. Aujourd’hui, sous l’impulsion d’Erwin Lapraille, nouveau directeur des radios de RTL Belgium, l’Ultratop, hit-parade belge créé en 1994, fait son grand retour dans les grilles de Bel RTL et Radio Contact. L’Ultratop album débarque, tous les vendredis soir à 19 heures, à partir du 15 février prochain sur Bel RTL avec Julien Sturbois, les Ultratops Single et Dance arriveront, quant à eux, le lendemain sur Radio Contact avec Valentino et Mademoiselle Luna.

"L’idée est d’avoir une marque fiable qui nous donne une image de la réalité des ventes en Belgique, digital compris. L’ Ultratop est une référence en la matière et permet de faire des émissions qui sont en ligne avec ce que le public écoute et regarde. Cela va nous permettre d’accompagner le public dans tous ses choix", déclare Erwin Lapraille avant d’ajouter : "Dans le nord du pays, l’Ultratop est toujours d’actualité. Je suis surpris qu’aucune radio de chez nous n’a pensé à le reprendre."

Ce classement permettra d’être en phase avec les goûts du public, aussi différents soient ces derniers. "Il y a certains morceaux, de rap dur de Damso ou de Lomepal par exemple, qu’on ne pourra pas diffuser sur nos ondes car ils ne correspondent pas à ce que l’on peut passer à la radio. Si ces morceaux font toutefois partie de l’Ultratop, on ne pourra pas faire autrement que d’en diffuser un extrait parce qu’il correspond à ce que le public écoute."

Et à la télévision ?

Si l’Ultratop sera également de retour sur l’écran via Bel RTL Vision et Contact Vision, sa réapparition à l’antenne sous forme d’émission à part entière ne fait pas partie des projets de la chaîne privée. "Le seul souci, c’est qu’un programme télé tel que l’ Ultratop coûte extrêmement cher puisque les droits de diffusion de clips télévisés demandent énormément d’argent" , déclare Erwin Lapraille avant de conclure : "Mais évidemment, j’aimerais que ma collègue de la télévision, Sandrine Gobbesso, reprenne l’ Ultratop à la télévision."