Le talent de l’équipe de Pascal Obispo a remporté la saison 9 avec 53,4 % des votes.

La victoire de The Voice, la plus belle voix ne sera malheureusement pas belge, cette année. Après un parcours sans faute, le Montois Antoine Delie est toutefois passé à deux doigts de remporter la neuvième saison du télécrochet, ce samedi soir sur TF1. Le public, seul maître des résultats de la finale, en a décidé autrement. À l’issue d’une soirée riche en émotions, c’est le grand favori de la saison, Abi, poulain de Pascal Obispo, qui l’a emporté avec 53,4 % des votes contre 22,5 % pour Gustine (talent de Lara Fabian), 13,1 % pour Tom Rochet (talent d’Amel Bent) et 11 % pour Antoine Delie.

" Ça explose dans ma tête, c’est tout un tas d’émotions, je ne me rends pas encore compte. Je suis encore très ému ", déclare le gagnant de 21 ans après son sacre. En remportant la victoire, ce dernier s’assure d’enregistrer un premier album avec la maison de disques Universal.

Au cours de la soirée, le successeur de Whitney, gagnante de l’année dernière a, à nouveau, charmé le public. Dans un premier temps avec " If I Ain’t Got You" d’Alicia Keys, ensuite avec "Les Yeux de la Mama" , un duo qu’il a partagé avec Kendji Girac, gagnant de la saison 3 de The Voice, la plus belle voix . Pour clôturer cette finale, le jeune homme originaire de Saint-Gratien a réinterprété "Lovely " de Billie Eilish, la chanson qui lui avait permis d’être sélectionné lors des auditions à l’aveugle.

Des audiences satisfaisantes

Impactée par la crise sanitaire, cette neuvième saison de The Voice, la plus belle voix a quand même réussi à maintenir la tête hors de l’eau, malgré un arrêt de quelques semaines. La finale, déroulée sans public et sans Lara Fabian, confinée à Montréal, a été regardée par 3,9 millions de téléspectateurs, contre 3,36 millions pour celle de l’année dernière. En moyenne, la saison a été suivie par 4,67 millions de téléspectateurs.