La chanteuse apprécie peu l'utilisation de certains de ses titres par Trump.

La chanteuse britannique Adele n'a pas apprécié que le candidat républicain Donald Trump, dans la course à la Maison Blanche, utilise certains de ses titres à l'occasion de meetings, indique lundi le magazine spécialisé New Musical Express (NME).

A des rencontres politiques, Donald Trump a notamment fait diffuser les titres "Rolling in The Deep" et "Skyfall".

"Adele n'a pas donné son accord à l'utilisation de sa musique pour quoi que ce soit dans le cadre d'une campagne politique", a précisé un porte-parole de la chanteuse au journal The Independent. Elle n'est pas la première dans le monde de la musique à s'émouvoir de l'utilisation de ses titres par le milliardaire américain. Auparavant, le Canadien Neil Young et le groupe Aerosmith avaient déjà manifesté leur désaccord.