Années 80 : la musique dans la peau

Musique

P.-Y.P.

Publié le - Mis à jour le

Concert " Stars 80 " au stade Pierre Mauroy a Lille
© Reporters / Bpresse
À l’image de Zouk Machine ou de l’ouate de Caroline Loeb (ci-contre), des stars has been des eighties sont redevenues in.

"Salut les p’tis clous !" Faire revivre sur scène les plus grands tubes du Top 50, tel est le pari fou du spectacle Top 50-Partez en live qui suit un peu les traces du succès colossal de Stars 80 (qui fêtera ses 10 ans cette année) ou, dans une moindre mesure, celui de la tournée d’Âge tendre et tête de bois.

Animé par le mythique présentateur du Top 50, diffusé entre novembre 1984 et septembre 1991 sur Canal +, le spectacle ressemble à un véritable show télé entre Marc Toesca en maître de cérémonie, la diffusion de clips, d’images d’archives et d’un karaoké géant. Mais aussi et surtout les prestations live de ce qui a fait les temps forts de la culture pop des années 80. De Marian Gold d’Alphaville (Forever Young) à Partenaire Particulier en passant par Zouk Machine (La musique dans la peau), Pow Wow (Le Lion est mort ce soir, Le chat), Laura Mayne (la Pocahontas de Native avec L’air du vent), Sabine Paturel (Les Bêtises), Stéphane Mellino des Négresses Vertes (Voilà l’été), Vivien Sauvage (La p’tite lady) ou encore Caroline Loeb et son tube C’est la ouate. "Je ne me suis pas posé beaucoup de questions quand on m’a proposé de faire partie de cette tournée du Top 50, confesse la chanteuse âgée de 60 ans aujourd’hui. On chante en live, avec un groupe. Il y a des musiciens sur scène. On s’amuse comme des fous, c’est vraiment que du plaisir !"

Une évidence pour elle plus que par nostalgie d’une époque avec des chansons qui ont marqué les esprits et d’autres (Il est bo le lavabo de Vincent Lagaf) qu’on aurait peut-être préféré oublier. "J’étais très contente à l’idée de rencontrer des gens que je ne connaissais pas comme les Pow Wow ou Stéfane Mellino qui représentent quand même, pour moi, quelque chose d’important musicalement, c’est-à-dire le rock alternatif. Ce n’est pas de la variétoche, c’est autre chose. Les années 80, c’est aussi des personnalités très fortes qui accèdent à une grande notoriété."

Et souvent même pour la toute première fois comme Jeanne Mass, Peter&Sloan (Besoin de rien, envie de toi), Desireless (Voyage voyage), Patrick Hernandez (Born to be Alive), le controversé Jean-Luc Lahaye (Papa chanteur) ou encore nos Belges Plastic Bertrand (Ça plane pour moi), Alec Mansion (C’est l’amour) et Lio (Banane Split), dont leur tube n’a pas pris une ride. Toute une génération ressuscitée le temps d’une soirée et qui entraîne ses nostalgiques jusqu’au bout de la nuit comme chantaient Les démons de minuit d’Emile&Images.

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info