L’interprète de "Thank U, Next" était pourtant nommée dans cinq catégories.

Il ne restait plus grand-chose à se mettre sous la dent pour les autres artistes après le passage triomphal de Billie Eilish lors de ces Grammy Awards. L’adolescente qui a été choisie pour composer le thème officiel du prochain James Bond s’est d’ailleurs excusée de remporter autant de prix. "Plein d’autres titres méritaient cette récompense, je suis désolée", a-t-elle déclaré pendant l’une de ses nombreuses interventions.

Les autres grandes pointures du milieu ont eu du mal à faire face à cette concurrence tenace. Également grande favorite avec huit nominations, l’artiste texane Lizzo a dû se contenter de trois trophées. Lil Nas X, qui a pulvérisé le record absolu de longévité dans les classements américains, avec son méga tube mélangeant rap et country "Old Town Road" remporte le Grammy du clip vidéo et celui du meilleur duo. L’artiste a toutefois caché sa probable déception et livré une prestation énergique aux côtés du plus grand groupe de K-Pop, BTS, du DJ Diplo, du rappeur Nas et du chanteur de country Billy Rae Cyrus, père de Miley Cyrus.

Ariana Grande est, elle, rentrée bredouille alors qu’elle faisait son grand retour dans une cérémonie boycottée depuis 2016 suite à un désaccord avec les organisateurs. Pas sûr qu’elle reviendra de sitôt suite à cet accueil. Nommée dans la catégorie album de l’année et chanson de l’année, Lana Del Rey et son superbe Norman Fucking Rockwell ! n’ont pas non plus su convaincre les votants.

Côté rap, Tyler The Creator a remporté le titre de meilleur album du genre. Après avoir reçu sa première statuette, le leader du collectif Odd Future s’en est pris à la Recording Academy qui dirige les Grammy. "Ils me mettent toujours dans la catégorie rap ou musique urbaine. Je n’aime pas ce mot ‘urbain’, c’est juste une manière politiquement correcte de dire ‘nègre’ selon moi. Pourquoi est-ce que je ne peux pas être mis dans la catégorie pop ?", a-t-il déclaré. Le rappeur a aussi profité de l’occasion pour exprimer sa tristesse après l’annonce du décès de la légende de la NBA, Kobe Bryant. La soirée a été ponctuée par de nombreux hommages, comme le discours poignant d’Alicia Keys, d’autant plus que celle-ci se déroulait dans l’antre des Lakers, son ancienne équipe, au Staples Center.