La chanteuse belge a fait vibrer la place Rouppe, à Bruxelles, lors de la fête du 1er mai

BRUXELLES On a bien cru que ce serait sous un déluge de grêle et de pluie que le concert, très attendu, d'Axelle Red allait débuter. La chance ? L'aura de la chanteuse ? Qui est assez malin pour le dire ? Mais c'est finalement à la faveur d'une belle éclaircie qu'elle s'est assise au piano, à 18 h 10, sur la scène posée sur la place Rouppe, au centre de Bruxelles, à l'occasion de ce 1er mai. Un temps, disons clément, qui a duré tout le reste du concert.

Les premiers mots adressés à un public nombreux quittant progressivement les abris qu'offraient les stands de la fête du Travail furent troublés par une manifestation de soutien aux sans-papiers. Au groupe qui venait d'apprendre le suicide d'un de ceux qu'ils défendaient, elle a lancé un "nous sommes solidaires de tout le monde". C'était peu avant que ses musiciens commencent à faire vibrer la place, pour un Sensualité inaugural qui aura rempli le coeur de fans qui avaient fait le déplacement au centre de Bruxelles.

"C'est la première fois que je la vois en live", nous disait Stéphanie, se trémoussant sur la rythmique endiablée d'Axelle et son groupe. L'artiste a enchaîné ensuite la plupart de ses plus gros tubes, dont un Temps pour nous, qui a fait particulièrement mouche.

Bref, la star aux cheveux roux a fait passer un excellent début de soirée à la place Rouppe. Vers 19 h, elle revenait en rappel... "On a jusqu'à 20 h, non ?" avant de reprendre un spectacle très généreux.



© La Dernière Heure 2008