En concert hier soir au Forum de Liège (Mobistar), Black M dévoile quelques surprises pour son futur album.

"Je suis un éternel insatisfait comme tous les humains et comme tous les artistes, confirme le rappeur de 31 ans dont le prochain album s’intitulera justement Éternel insatisfait. C’est un titre que j’ai en tête depuis longtemps, mon premier album solo (Les Yeux plus gros que le monde, NdlR) devait d’ailleurs s’appeler ainsi. J’ai voulu garder ce titre car j’attendais d’être vraiment gros dans l’artistique pour me permettre de sortir un tel nom."

Et pour cause, Black M aujourd’hui, c’est plus de 600.000 exemplaires vendus et plus de 100 millions de vues pour son tube Sur ma route. "Je voulais surtout amener une touche de folie avec ce premier album, avant d’aller dans quelque chose de plus sérieux. Il y a toujours autant de bonne humeur mais quand je dis plus sérieux, cela signifie plus mature."

Alpha Diallo de son vrai nom vient de sortir de nouveaux morceaux sous forme d’épisodes, le 3e étant prévu dans les jours qui viennent. "Ce ne sont pas forcément des titres qui se retrouveront sur l’album, précise Black M (esrimes) qui a récemment participé aux Enfoirés et qui se verrait bien coach dans The Voice. Mais il y en a un qui me tient vraiment à cœur, c’est l’épisode 2, À L’ouest, car il représente mon pays d’origine, La Guinée. J’ai tourné le clip là-bas, des images inoubliables tant l’accueil fut chaleureux, et j’ai invité mon pote MHD (celui qui fait un gros buzz en ce moment avec son afro trap dansant sur les premières parties de Booba et qui sort son album aujourd’hui, NdlR) car c’est un Guinéen comme moi."

De nombreuses collaborations sont d’ailleurs prévues. On l’a récemment vu en featuring avec Gradur, Lefa ou les deux prodiges du label Wati B (The Shin Sekaï) mais il se murmure qu’il y aurait aussi Zaho ou du Maître Gims. "C’est une question à laquelle je ne peux répondre encore", sourit celui qui admet "prendre de l’âge même si je ne suis pas vieux. J’ai simplement des choses plus posées à raconter vu que j’en ai vécu plein d’autres"

Qui dit 2e album solo, et au vu du succès du 1er, dit attendu au tournant. "J’avais plus de pression sur le premier album. Je sortais d’un gros succès, on avait vécu un truc énorme avec la Sexion d’Assaut (qui reviendra bientôt avec un album confirme-t-il, NdlR) et avec Maître Gims qu’on a accompagné un peu partout en solo. Alors, le prochain à sortir de la bande, c’était moi. Énorme pression. Mais depuis que le succès s’est installé, je sais maintenant à peu près où je vais."

Mais sur sa route, comment battre Maître Gims et son million d’albums ? "Le but n’est pas de forcément le battre mais bien de me surpasser. On a du respect entre membres de la Sexion, on veut faire la même chose, il n’y a rien de malsain."

Tout comme dans ses paroles de chansons, malgré des polémiques homophobes qui persistent (et le boycottent de certains festivals en France) depuis l’époque de la Sexion d’Assaut. "Même si je fais partie du groupe, il faut dissocier la Sexion de ma carrière solo. Ce sont deux choses différentes. J’ai toujours été soft dans mes propos ou dans mon écriture, j’y vais toujours au feeling." Ce n’est donc pas anodin si le rappeur touche essentiellement les enfants avec son flow (5e star préférée des 7-14 ans selon le Journal de Mickey). "Je n’ai jamais entendu un grand rappeur français me dire que je faisais de la musique pour enfants, je trouve plutôt cela positif. Au contraire, ils me félicitent de toucher tout le monde. C’est le but de tout musicien car la musique c’est pour partager."

Éternel insatisfait (Sony Music) prévu courant 2016 tout comme Le retour des Rois de Sexion D’Assaut.