Quand Booba clashe le rappeur belge - qui avait quitté son label en 2018 - dans son dernier freestyle.

" Ne crois-tu pas qu’je sais c’que j’fais, tellement longtemps que j’fais la guerre, le prochain c’est Damso, m’fais pas jurer la vie d’ma mère ", balance le rappeur Booba dans son Freestyle Pirate sur Instagram. Une punchline adressée à son ancien protégé et que même le footballeur Karim Benzema a validé par un "fumier de haut standing".

Retour sur la guéguerre entre les deux rappeurs. Après avoir publié trois albums - Batterie faible (2016), Ipséité (2017) et Lithopédion (2018) -, Damso avait décidé de quitter en 2018 le label 92i, fondé par Booba. Un départ visiblement toujours mal digéré par le fameux DUC de Boulogne-Billancourt puisqu’il saisit la moindre occasion de clasher notre rappeur national (quand il ne s’agit pas de Kaaris pour son combat dans un octogone ou Angèle).

Récemment, Booba a en effet épinglé Damso car ce dernier avait déclamé " les maisons de disques sont toutes des salopes, c’est pour ça qu’elles font des avances". C’était dans le titre "Tricheur", enregistré avec Nekfeu et présent sur le dernier album de ce dernier. B20BA avait alors traité Nekfeu sur Twitter de " clash par associatio n" vu qu’il avait laissé Damso l’attaquer.

Si le rappeur belge en personne s’était expliqué avec son mentor sur Instagram en précisant ne pas vouloir entrer dans le clash ("J’ai cité ton nom plusieurs fois et c’était toujours pour te remercier, que ce soit à travers mes textes ou interviews. Ce n’est pas parce que le contrat est fini que mes principes vont s’en aller, au revoir le vieux."), Booba, lui, rebattait le fer tant qu’il était chaud. " Je te souhaite bien du courage, petite pu** ingrate que tu es, tu vas comprendre ce qu’est la piraterie."

Alors clash ou belle auto-promo ?