Son nouvel album Glory, dont la sortie est prévue pour ce vendredi, a fuité sur le net.

"Oops, she did it again !" aurait-on envie de dire pour la star de la pop américaine. Après que la vidéo de son nouveau single Make Me (qui avait été initialement réalisée par David LaChapelle) a été remplacée par un clip plus "soft" réalisé par Randee St. Nicholas, voilà que le neuvième album de Britney Spears se retrouve piraté avant sa date de sortie officielle ce 26 août.

Même si cela ressemble étrangement à un coup monté pour faire parler d’elle, profitons-en pour voir ce que vaut réellement ce nouvel opus (12 titres, 17 sur la version Deluxe) tant attendu. Et le moins qu’on puisse écrire, c’est qu’il fait écho à ses propos : "C’est le début d’une nouvelle ère." Brit Brit, qui a par ailleurs retrouvé sa ligne après sa période boulotte, surprend avec des morceaux fortement inspirés de la génération artistique actuelle. Si on l’avait déjà ressenti sur son slow pop Make Me en featuring avec G-Eazy ou les explicites Private Show et Clumsy, la tendance se confirme sur If I’m Dancing où l’on pense aux sonorités électro d’un Major Lazer ou à un Justin Bieber sur Just Luv Me.

Un titre en français !

Coupure électrique, c’est le nom du morceau. Britney qui chante dans la langue de Voltaire ? "Un moment avec toi, dans le noir, comme une coupure électrique. T’es la Lumière." Une première pour l’interprète de Baby one more time. À 34 ans, la chanteuse - même si le titre ressemble à du Selena Gomez parfois - change de cap musical, c’est certain.

Entre l’électro soul de What You Need, les influences latines sur Change Your mind et l’irrésistible dance pop (Do You Wanna Come Over ?) qui fait étrangement penser au Like I Love you de son ex Justin Timberlake, Britney se lance aussi dans le reggae avec Slumber Party ou des mélodies à la Gwen Stefani sur Love me Down. Normal, après tout, vu que la maman (Sean, 10 ans et Jayden 9 ans) a notamment collaboré avec Justin Tranter, le producteur de l’interprète du groupe No Doubt.

Pas de doute donc, avec pour thème central le sexe (et non le divorce), Britney Spears réussit à composer une sorte d’album bubble gum pop pour adultes. Critique complète à lire dans le Télé DH de ce samedi, avant sa prestation "historique" au MTV Video Music Award ce dimanche 28 août.