Avant son show sold-out à Flanders Expo, la star américaine a dévoilé ses secrets...

GAND La journée d'une star, et Britney Spears en est une incontestablement, est réglée comme un programme de la Nasa. Mercredi, elle n'aura finalement passé que quelques heures sur notre territoire mais aura répondu à toutes les attentes. Un show à l'américaine qui a ravi les 13.000 spectateurs (compte-rendu et photos dans nos éditions de vendredi), une rencontre privilégiée avec quelques heureux gagnants de concours, une séance photos chronométrée et une conférence de presse pour quelque 80 journalistes. Le tout sous l'oeil attentif d'une pléthore de body-guards.

Avant son show, la chanteuse de 19 ans qui a déjà écoulé 150.000 exemplaires de son album Oops!... I dit it again en Belgique, a donc répété sans surprise qu'elle était `very, very lucky´ de la vie qu'elle menait. `J'ai du mal à croire qu'il s'agit d'un métier. Je voyage sans cesse. Je chante dans le monde et je découvre des endroits superbes au cours de cette première tournée européenne.´

Ce statut de star a toutefois ses revers. `Hier encore, de la fenêtre de mon hôtel, je voyais un parc. J'aurais bien voulu m'y promener mais c'était impossible. Il y avait une meute de journalistes et de photographes derrière moi. J'ai dû rester cloîtrée dans ma chambre alors que les autres membres du groupe et les danseurs ont eu tout le loisir de se balader.´

Courtisée par le cinéma, elle est sur le point de franchir le Rubicon. `Je reçois effectivement beaucoup de scripts. Certains sont intéressants... Mais pour l'instant, je n'ai pas de temps à consacrer au cinéma. Il y a ma tournée, les clips vidéo, la promo. L'année prochaine, mon agenda est moins chargé. Enfin, jusqu'à présent... Je pourrai peut-être faire un film.´

Durant les vingt minutes de conférence de presse, Britney a aussi répété l'amour qu'elle portait à mamy et daddy. Elle a dit qu'elle s'était acheté une guitare et qu'elle prenait des leçons. Qu'elle écrivait des mélodies et de la poésie lorsqu'elle se trouvait dans son bus de tournée. Et qu'elle avait sa méthode à elle pour évacuer le trac avant de monter sur les planches. `Cinq minutes avant, j'écoute de la musique hyperénergique, dans le genre Michael Jackson. Je fais aussi du kickboxing et je prie.´

Enfin, ses prétendants seront rassurés qu'elle n'a toujours pas d' officiel. Justin, le bellâtre du boys band N'Sync avec qui on la voit souvent est juste `mon meilleur ami qui me comprend bien parce qu'il est, lui aussi, dans le show-business. On n'a pas fait le déplacement pour rien...