Après une mauvaise chute de cheval, Cassandra Foret est déterminée à allier sa passion pour l’équitation et la chanson. Elle répond, en exclusivité, aux "jaloux"

Elle sort d’une mauvaise chute de cheval. "C’était une belle chute, un choc violent, je me suis fait mal à la tête et à l’épaule et j’ai dû passer un scan. Et je m’en suis sortie avec une belle commotion cérébrale !" Cassandra Foret aurait dû s’abstenir de remonter sur un cheval… du moins pendant 10 jours. Mais sa passion pour l’équitation a été plus forte : 6 jours après son accident, elle remportait (dimanche) la 4 e place d’un concours à Paris.

Cassandra, à 17 ans, a choisi sa voie, ou plutôt ses voies. Celle de l’équitation - "je pourrais passer ma vie à faire ça, en faire mon métier" - et celle du cinéma (elle a tourné un premier film quand elle avait 10 ans) et de la chanson. Son 1er single un brin coquin, Premiers frissons d’amour (reprise des années 80), sorti il y a quelques semaines, ne passe pas inaperçu depuis quelques semaines. Plus de 50.000 vues pour le clip sur Youtube mais aussi quelques insultes pour Cassandra sur les réseaux sociaux. De quoi faire bondir sa maman, Maïté. "Ça me blesse ! Dire que ma fille est une porno star de bas niveau, je ne peux pas l’accepter ! Je peux comprendre que le fait qu’on s’intéresse à ma fille attise les jalousies mais je ne supporte pas qu’on l’insulte."

Si maman sort de ses gonds, Cassandra, elle, reste zen. "C’est peut-être aussi parce qu’elle a vu sa grande soeur Jade souffrir des critiques, elle a appris à relativiser." L’adolescente - partie passer ses vacances en famille en Espagne - confirme : "Ma sœur, je suis très fière d’elle. Je suis un peu connue aujourd’hui parce que je fais des photos, de la chanson et parce que Jade est connue comme mannequin depuis longtemps. Aujourd’hui, elle me dit que toutes ces critiques, c’est de la jalousie. Elle-même a été très critiquée, sans raison. Ça l’a vraiment blessée."

La petite Cassandra ne compte pas se laisser abattre. "Ça me fait rire ces insultes ! Les gens perdent leur temps… Et je sais de qui ça vient." Cassandra n’en dira pas plus mais se défend d’avoir voulu provoquer avec ce titre évoquant un amour pour deux garçons. "Ça faisait 4 ans que ce producteur voulait travailler avec moi. Moi je n’osais pas chanter professionnellement, peut-être par timidité. J’ai accepté Premiers frissons d’amour car j’aimais bien la mélodie, même si je ne me reconnaissais pas dans les paroles, que c’était un peu délicat. À la rentrée, je sortirai mon 2e single et ce sera différent, plus rythmé."

Même lorsqu’elle pose comme mannequin et affiche ses photos sur les réseaux sociaux, Cassandra essaie de ne pas dépasser certaines limites, nous assure-t-elle. Malheureusement, nous dit-elle, "les gens voient des problèmes partout, ils sont vite choqués ! Parfois je n’affiche même pas de décolleté, mais ils critiquent." Elle ne tendra pas le baton pour se faire battre : "Poser nue ? De toute façon je suis mineure donc je ne prends pas les décisions. Mais même si je pouvais décider, je refuserais !" Cassandra a la tête sur les épaules… et bien faite (elle est très bonne élève). De quoi rassurer et faire la fierté de maman Maïté. 

© D.R.
 
© D.R.