L'ancien légendaire bassiste des Stones,âgé de 66 ans, a visité l'expo Music Planet

BRUXELLES Inaugurée le 30 novembre dernier, l'Expo Music Planet consacrée à l'histoire de la musique populaire a accueilli ce jeudi, dans ses quartiers de la Brasserie Belle-Vue, un invité de luxe en la personne de Bill Wyman. Agé de 66 ans, le bassiste légendaire aurait pu en toute légitimité profiter d'une retraite bien dorée après sa décision de quitter les Rolling Stones le 6 janvier 1993. En fait, c'est tout le contraire qui s'est passé.

`Si j'ai quitté les Stones, c'est parce que j'en avais assez de répéter les mêmes choses. Jouer nos tubes dans les stades du monde entier devant des foules de plus en plus importantes... Je suis resté en bon contact avec les autres membres du groupe. On se voit encore de temps à autre mais je caressais tout simplement l'envie d'assouvir d'autres passions. Pas une seule fois, je n'ai regretté ma décision. Humainement et artistiquement, ces dernières années ont été les plus riches de ma vie. Je me suis remarié. J'ai trois filles âgées respectivement de 8, 7 et 4 ans. L'anthologie sur le blues qui est parue voici deux ans ( ndlr. Blues Odyssey ) a été un très grand succès. Elle m'a du reste valu mon premier award décerné par un jury littéraire de Memphis.´

Musicalement, ce cher oncle Bill se paie toujours beaucoup de bon temps au sein du Bill Wyman'Rhythm Kings, super groupe de vieux briscards avec qui il a déjà enregistré quatre albums studio et un live. Il se produira en France cet été dans les festivals et les petits clubs avec cette formation... au moment même où les Stones seront en tournée européenne dans les grands stades!

`Je préfère l'intimité des clubs et l'atmosphère des petites salles enfumées aux stades. Les concerts que je donne à présent avec les Rhythm Kings me rappellent nos débuts avec les Stones, lorsqu'on se produisait dans les caves de Londres avec un répertoire truffé de reprises blues.´

Considéré comme la mémoire vivante des Stones, Bill Wyman vient de sortir un nouvel ouvrage sur le groupe après avoir déjà signé son autobiographie, Stone alone. L'ouvrage en question s'intitule Rolling with the Stones et abrite quelque 3.000 photos et documents inédits collectionnés tout au long de la carrière de Bill au sein des pierres qui roulent.

`Lorsque nous avons formé les Stones en 1962, je me suis dit que j'allais conserver un ou deux souvenirs pour les montrer plus tard à mes enfants. Je dois posséder aujourd'hui plus de 500.000 objets sur les Stones. De quoi remplir près de deux maisons...´

Quand on lui demande quel est le secret de sa longévité et de celle de ses potes, Bill Wyman ressort un vieux refrain bien connu mais pas souvent assimilé par les groupes de la nouvelle génération. `Les Stones ont commencé par jouer du blues et c'est le blues qui les anime toujours. On a bossé dur pour décrocher nos premiers contrats et enregistrer nos disques. Et lorsque le succès est arrivé, nous avons continué à bosser comme des malades au point de ne plus se soucier, du moins à nos débuts, de nos vies familiales. On ne retient généralement que le côté glamour des Stones mais, croyez-moi, on a beaucoup donné pour en arriver là. Le succès actuel des Stones s'explique aussi par l'honnêteté du groupe et son souci de toujours jouer au feeling. Les Stones rockent toujours sur scène. C'est pourquoi ils attirent encore les foules. Je connais des musiciens de jazz ou de musique classique qui sont hyperdoués et qui répètent des heures et des heures chaque jour. Mais ils ne sont pas populaires car ils oublient le feeling dans leur musique. Je ne sais ni lire ni écrire une partition. Mon jeu de basse est très simple. Mais je sens la musique. Je sens les musiques: le blues, le gospel, le rock, la country, le rhythm'n'blues...´

Une édition française de Rolling with the Stones doit sortir au mois de mars.

© La Dernière Heure 2003