Elle est partie vers Paris, ce dimanche,à 17 heures 40

GOSSELIES Initialement, et compte tenu des bouleversements de ces derniers jours, il était prévu que Céline Dion quitte définitivement sa maison de Bousval ce lundi. Mais avec les superstars, rien n'est jamais établi. Les choses se sont encore précipitées et c'est, dimanche, à 17 heures 40, qu'un jet privé a décollé de l'aéroport de Charleroi-Sud, à Gosselies, en direction de Paris.

A Charleroi, des photographes avaient appris que c'était pour ce dimanche. Ils rêvaient tous d'avoir la photo du grand départ. A 13 heures, ils étaient sur place. Ils ont passé l'après-midi à l'extérieur, subissant l'averse froide. Finalement, peu après 17 heures, une première limousine est entrée sur la piste. Avec, à son bord, René Angélil et le petit René-Charles. Céline n'était pas encore là.

Elle est arrivée un quart d'heure plus tard, à bord d'une autre voiture. Et là, la nuit était tombée. Les photographes se sont mouillées pour rien. Leur rêve de belle photo finale était... noyé!

Après que nous ayons été les premiers à annoncer son départ prématuré vers Las Vegas où une représentation privée et assez mystérieuse l'attend, Céline Dion avait confirmé nos informations sur RTL-TVi: `Oui, la semaine prochaine, je serai à Las Vegas.´

Cette interview-minute s'est faite devant l'entrée du clos. Cette fameuse entrée que le bourgmestre de Bousval avait condamnée au trafic ordinaire afin de préserver la tranquillité de sa commune. Il n'empêche que, durant ces dix-neuf journées marquées par la présence de Céline Dion, des fans sont quand même venus et tout s'est très bien passé.

Certains se sont adressés aux représentants du service de sécurité privé pour leur demander de donner, de leur part, une lettre ou un colis à la vedette québecoise.

Lorsque Céline, elle-même, rentrait de La Louvière, elle s'arrêtait parfois quelques secondes, le temps de signer deux ou trois autograhes.

Jeudi soir, à La Louvière, elle a, par ailleurs, donné une fête pour les artistes qui la rejoindront sur la scène de Las Vegas, mais surtout pour le personnel des Productions du Dragon. Chacun étaitr invité avec sa famille.

Ce fut le dernier cadeau de Céline Dion a ceux qui, dans l'ombre, travaillent à la réussite de ce qui est manifestement son plus grand projet.

A Paris, Céline Dion doit rencontrer Michel Drucker, avant de s'envoler, dans quelques jours, pour les Etats-Unis.

© La Dernière Heure 2002