C'est René qui l'annonce!

PARIS Les millions de fans de Céline Dion ne seront certainement pas déçus par son nouvel ouvrage mais il n'en reste pas moins qu'il renoue avec cette américanisation aseptisée donnant facilement de l'urticaire. Fort heureusement et entre de nombreuses ballades, notre voix d'or s'ébroue un peu, et notamment sur Rain, Tax (It's Inevitable), très R & B, ou sur When The Wrong One Loves You Right, très Jennifer Lopez. Etonnantes également, les reprises en anglais de L'envie d'aimer d'Obispo (pour Les Dix Commandements) et de Tomber de Gérald De Palmas.

`Mon album était terminé depuis quelque temps lorsque je suis tombée - c'est le cas de le dire - sous le choc de cette mélodie. Nous avons fait venir Gérald chez nous - il n'en revenait pas d'être aux Etats-Unis et croyait que Cary Grant allait passer devant la fenêtre - et nous lui avons demandé de réaliser l'adaptation de son morceau, qui, ici, s'appelle Ten Days

Lorsqu'il s'agit de parler business et surtout planning, René s'en vient prendre place aux côtés de sa protégée (qui se tourne vers lui bouche bée) et délivre à l'assistance une info de première importante. `Nous sommes déjà en train de préparer un nouvel album en français. Comme pour les précédents, c'est Jean-Jacques Goldman qui le supervisera de A à Z mais ne devrait y écrire que trois ou quatre titres. Les autres collaborateurs seront Gérald De Palmas et Eddie Marnay.´

`On pourrait peut-être prévoir, un jour, un double album avec sur un laser des chansons anglaises et sur l'autre leurs traductions françaises.´ Ça, c'est Céline qui l'ajoute, la même qui vient de nous dire qu'elle a moins d'ambition qu'avant.