Aujourd’hui amincie, celle qui sort un nouvel album revient sur ses démons et son nouveau chéri.

"Vous chantez bien mais c’est dommage, vous n’êtes pas belle." Voilà, à travers ce genre de phrase blessante, voire assassine, à quoi ressemblaient les débuts de Chimène Badi dans la chanson. J’ai encaissé, mais j’ai aussi morflé."

La chanteuse, désormais âgée de 32 ans, révélée par l’émission Popstars et ex-coach de The Voice Belgique, s’est confiée au magazine Gala. "Au début, tout allait bien puis c’est devenu plus sombre, explique-t-elle. À vingt ans, on m’a expliqué que je n’étais pas censée chanter comme ça, m’habiller comme ça, être foutue comme ça… C’était le point sur lequel il ne fallait pas appuyer. Aujourd’hui j’ai envie de profiter de ma vie de femme. Je suis bien dans mes pompes, bien dans ma peau, et si je reprends vingt kilos demain, ça ne regarde que moi."

Au-delà des maux

À l’image du titre de son nouvel album, Au-delà des maux, Chimène Badi sort d’une passe difficile jalonnée de doutes et d’épreuves personnelles. Mais l’interprète d’Entre nous, Je viens du Sud ou encore Ma Liberté semble avoir enfin assumé ses paroles de chansons en trouvant son équilibre aujourd’hui. Libérée des 35 kilos qu’elle estimait avoir en trop, la Française qui chante du gospel s’est récemment confiée sur son rapport à son corps et les troubles alimentaires qui lui gâchaient la vie. "J’ai alterné entre anorexie et boulimie, jusqu’à peser 95 kilos, avait-elle confié récemment au magazine Nous Deux. C’était l’enfer. Je souffrais tellement du regard des autres !"

Sa Liberté

La chanteuse d’origine algérienne a même trouvé l’amour. Elle partage sa vie avec un maître nageur, également passionné par le théâtre et la musique. "Mon chéri n’est pas dans les mêmes sphères que moi, et c’est mieux ainsi, constate celle qui chante Elle vit sur son nouveau disque. Et si devenir mère commence à me travailler, ce n’est pas ma priorité."