Damso s’est, à nouveau, exprimé sur la polémique tournant autour de l’hymne officiel des Diables rouges pour le Mondial 2018.

C’est officiel depuis plusieurs semaines : Damso composera l’hymne officiel des Diables Rouges pour le Mondial 2018. Une nouvelle qui fait grand bruit et qui n’a pas enchanté tout le monde. En effet, le rappeur bruxellois est connu pour ses textes flinguants, voire très violents.

Des paroles sexistes selon Viviane Teitelbaum, présidente du Conseil des femmes francophones de Belgique qui a donné son point de vue à La Libre Belgique en novembre dernier : "On choisit une personne qui tient des propos brutaux contre les femmes. Et voilà que l’on met en avant un personnage public qui lance des incitations à la drogue et à la violence. C’est incompréhensible", explique cette dernière. De son côté, l’Union belge a déclaré qu’elle contrôlerait le message de la chanson qui n’a jusqu’ici pas encore été dévoilée.

Face à la polémique, Damso s’était, dans un premier temps, prononcé sur Instagram. "Merci pour cette publicité les copains, là si j’annonce un album je peux battre Orelsan qui sait ? #BonjourcheztoiViviane Ps : j’ai terminé le son", écrit le rappeur avant de réagir, à nouveau, quelques jours plus tard sur le même réseau social. "Cette tournée m’a fait comprendre une chose : je les emmerde avec leur polémique à la con. Venez à mes concerts, il y a des jeunes filles, des jeunes garçons, des mères, des pères, des adultes, des Blancs, des Noirs, des Arabes, des Asiatiques, des ‘HUMAINS’ tout simplement. Ça sera ça le titre de l’hymne. #Viesurvousetvosproches Un grand merci. #Dems"

Il en faut donc plus pour impressionner le rappeur bruxellois qui a notamment participé à la bande originale de Tueurs, le premier film de François Troukens dont la sortie est prévue le 6 décembre prochain dans les salles obscures.