Si QALF, le dernier album en date du trublion du rap noir-jaune-rouge, a joué avec les nerfs de ses fans tant il a mis du temps à sortir, Damso semble avoir désormais enclenché la vitesse supérieure. Mardi soir, il a posté un mystérieux message comme il en a l’habitude. En marge d’une illustration rappelant celle de la pochette de QALF, juste ornée de trois points de suspension et d’un sticker “Parental Advisory”, il a écrit ces quelques mots : “Bonsoir à tous, j’avais juste envie d’écrire un peu en attendant le 28. C’est sur ma chaîne YouTube, bonne écoute et bonne soirée #Viesurnous”.

“J’avais juste envie d’écrire”, c’est le titre du morceau surprise qu’il a mis en ligne. Un son qui annonce le nouvel album à venir. Il sortira le 28 comme le laissent présager d’autres messages tout aussi codés déjà distillés par le rappeur ces deniers jours. Certains évoquent le 28 avril. Mais il y a un hic, ce jour-là est un mercredi. Or le jour officiel de sortie des disques, c’est le vendredi. À moins qu’il ne s’agisse du 28 mai qui lui est un vendredi cette année. Allez savoir… Avec Damso, il faut s’attendre à tout et surtout à ce que les choses ne se passent pas selon les conventions.

Dans les rares interviews accordées par le Dems lors de la sortie de QALF, il avait mentionné que son prochain album était déjà sur les rails, voire terminé. C’est notamment ce qu’il avait confié à Yann Barthès dans Quotidien. “Ça fait un an qu’on bosse dessus”, avait-il dit.

Malgré l’énorme succès rencontré par le dernier album,notamment lors de sa sortie sur les plateformes de streaming, Damso avait quelque peu divisé sa fan base en proposant un disque peut-être moins corrosif et rentre-dedans qu’auparavant. “J’avais juste envie d’écrire” semble remettre les pendules à l’heure. Côté punch lines, il y a de quoi faire : “Je te préfère avec une balle dans la tête/Au moins je ne t’écouterai plus raconter ta vie/Un col blanc ne veut pas dire que t’es un mec bien/Des pédophiles se cachent derrière l’eucharistie”, “Bave de crapaud atteignant colombe/Les politiques ont fini par faire du virus leur campagne”… Le tout est posé sur une douce mélodie au piano.


En commentaire, les fans se délectent de chaque phrase prononcée. Certaines rappellent la nouvelle philosophie que Damso semble avoir faite sienne : “J’suis tellement loin que les bruits qui courent se sont arrêtés” ou encore “La voix de la sagesse est muette/Elle parle en langage des signes”. Verdict prochainement, en avril ou en mai...