Un coffret de neuf CD est mis en vente

BRUXELLES Tiens, Noël tombe en été cette année. La réflexion est enfantine mais en ouvrant le coffret en carton numéroté qui contient le box en velours noir marqué des seules initiales DCD, on aurait presque tendance à croire que le célèbre barbu et ses rennes se sont payé un job de vacances cet été. Et comme il a dû suer sous sa mitre et son grand manteau rouge, on lui en est encore davantage reconnaissant.

Non, sans plaisanter, 4AD (Bauhaus, Pixies, Cocteau Twins ou, plus récemment TV on The Radio), cette mythique maison de disque, propose depuis quelques semaines un coffret collector refermant neuf CD soit la quasi intégralité de ce qu'a proposé le groupe britannico-australien. Neuf CD proposés sous un format Super Audio CD et remasterisés pour l'occasion en MFSL (mobile fidelity sound laboratory). Et leur présentation est pour le moins soignée avec de superbes livrets, des pochettes protectrices (extérieure et intérieure).

Mais au-delà de ce qui fait de ce coffret un objet beau et rare, c'est la musique de Brendan Perry et Lisa Gerrard qui fait rêver. Avec sa voix planante, mystique, magique, l'Australienne reste ensorcelante, traverse le temps (Dead Can Dance a vu le jour en 1981) et suspend son vol. Avec des synthés, des instruments traditionnels ou même folkloriques (pensons au médiéval Aeon ), en amenant un rock théoriquement gothique (on parlera de darkwave) vers des territoires à défricher, en transitant par la world music, Dead Can Dance reste intemporel.



© La Dernière Heure 2008