Le chanteur avait filmé ses ébats avec une jeune adolescente de 13 ans...


CHICAGO La star du rhythm and blues R. Kelly, accusé de pornographie à caractère pédophile, comparaît à partir de vendredi devant un tribunal de Chicago, six ans après son arrestation pour avoir filmé ses ébats avec une adolescente de 13 ans.

Le chanteur, arrêté en juin 2002 et qui plaide non coupable, risque jusqu'à 15 ans de prison.

Le scandale provoqué par cette vidéo de 26 minutes, dont l'existence avait été révélée par le Sun Times avant d'être diffusée sur Internet, semble avoir eu peu d'impact sur la popularité du chanteur de 41 ans.

"Ses fans semblent s'en moquer", relève Dion Summers, directeur de programme de XM Satellite Radio.

R. Kelly avait sorti un album un an après son arrestation et a collaboré depuis avec de nombreuses stars dont Céline Dion.

La tâche de l'accusation risque d'être compliquée. La présumée jeune victime, âgée aujourd'hui de 23 ans, refuse d'admettre qu'elle est l'adolescente filmée dans la vidéo, même si sa famille, ses amis et ses professeurs affirment la reconnaître.

Une femme, qui assure avoir participé à des ébats sexuels à trois avec la présumée victime et R. Kelly, devrait témoigner ainsi qu'au moins trois autres femmes, affirmant avoir eu des relations sexuelles avec lui alors qu'elles n'avaient pas l'âge légal.

R. Kelly avait également été brièvement marié, en 1994, avec la jeune star de 15 ans, Aaliyah, dont les parents avaient fait ensuite annuler le mariage. La chanteuse et actrice est décédée depuis dans un accident d'avion.

Le procès de la star, qui avait acquis une célébrité internationale en 1997 avec son tube "I believe I can fly" et a reçu depuis un Grammy Award, a été repoussé à plusieurs reprises.

Une première fois en raison d'une crise d'appendicite de l'accusé, une autre fois parce que le juge s'était cassé l'épaule en tombant d'une échelle et enfin parce que le principal procureur... avait accouché.

© La Dernière Heure 2008