Mark Hollis, cofondateur et chanteur de Talk Talk est mort. 

L’information est donnée par le compte Twitter du groupe The The et relayée par d’autres personnalités musicales britanniques de premier plan comme le réalisateur de clips Tim Pope. Ceux-ci ne précisent pas de quoi est décédé l’artiste. 

 

Mark Hollis avait 64 ans. Depuis la sortie de son seul et unique premier album solo en 1998, il s’était totalement retiré du monde de la musique.

Cofondateur, chanteur et compositeur de Talk Talk, groupe phare de la new wave au début des années 80, il a signé une poignée de tubes inoubliables comme It’s My Life et l’incontournable Such a Shame. Après ces débuts en fanfare, la formation britannique s’est ensuite progressivement éloignée de la pop synthétique qui a fait son succès pour proposer des albums - cinq au total - plus complexes, notamment influencés par le jazz et des plages musicales plus atmosphériques (Ambient). Si la critique avait à l’époque salué l’audace du combo britannique, commercialement parlant, celle-ci n’a jamais payé. Les disques Spirit of Eden (1988) et Laughing Stock (1991) seront les derniers du groupe qui fini par se désintégrer.

En 1998, Mark Hollis a sorti son seul et unique album solo, sobrement intitulé Mark Hollis. Il y a poursuivi l’exploration musicale entamée lors des dernières années avec Talk Talk. Là aussi, si la critique a vanté ses mérites, le public, lui, n’ pas vraiment suivi.

En dehors de ce dernier essai discographique, tout juste verra-t-on encore Mark Hollis s’adonner à quelques participations, avec Unkle sur Psyence et sur le premier disque d’Anja Garbarek. Depuis, c’était le silence radio le plus absolu… Jusqu’à la rumeur qui s’est emparée de cette soirée du 25 février 2019.