Deux bébés à trois mois d'écart

Musique

Déborah Laurent

Publié le

Deux bébés à trois mois d'écart
© WARNER

Lynda Lemay, qui a accouché de Ruby il y a trois mois, est de retour avec un nouvel album

BRUXELLES Presque vingt heures chez nous, sept de moins de l'autre côté de l'Atlantique. Lynda Lemay est enjouée, au téléphone. Elle semble réellement heureuse d'évoquer son nouvel album, baptisé Ma signature et réalisé par Michael Weisinger, son mari depuis juillet 2005. C'est qu'outre la sortie de son dixième opus, Lynda a toutes les raisons d'être heureuse : déjà maman de Jessie, 8 ans, issue de son union avec Patrick Huard, elle a mis au monde, quelques jours avant ses 40 ans, une deuxième petite fille, Ruby.

Vous avez accouché il y a à peine trois mois. Vous auriez pu prendre un break. Qu'est-ce qui vous a poussé à reprendre le travail ?

"J'avais prévu, comme elle se passait bien, de travailler beaucoup pendant ma grossesse. Ce que j'ai fait. Pour prendre de l'avance et me reposer durant les trois premiers mois parce que tout aurait été prêt pour la sortie de l'album. Je m'étais dit que j'allais pouvoir profiter du beau temps avec ma famille mais finalement je me suis rendue compte qu'il y a autant de travail après qu'avant la sortie de l'album. Comme j'ai de la chance, que la famille se porte bien et que la vie est bien organisée, je réussis à avoir plein de moments de qualités avec ma famille et à quand même pouvoir continuer ma carrière, ma passion."

La vie est bien organisée... Quelles règles vous imposez-vous ?

"Je gère moi-même ma carrière parce que je connais mes limites. Je sais quand il faut refuser des choses. S'il y avait un intermédiaire de plus, un manager, avec toutes les opportunités intéressantes qui se présentent à moi, il aurait envie de tout faire et là, je devrais le convaincre que non, ça serait trop, que ça ne serait pas bon pour ma famille. Je limite mes absences par mois à dix jours. Ça fait donc 7 ou 8 spectacles par mois et le reste du temps, je suis à la maison, dans mes pantoufles et mon pyjama à passer un maximum de temps avec ma famille."

Votre premier single, Une mère, s'est imposé d'emblée ?

"Oui mais ça aussi c'est un texte qui remonte à 3, 4 ans. J'ai écrit la musique récemment. Ce texte n'avait jamais eu la musique qui convenait. C'était trop triste pour ce que je voulais livrer comme émotion. La chanson était trop longue aussi parce que j'ai toujours tendance à écrire de longs textes. J'ai resserré tout ça pour n'en garder que l'essentiel et j'ai trouvé la mélodie qui convenait à la chanson, qui la rendait plus accessible et moins dramatique. Parce que c'est une chanson qui peut sembler l'être mais à la base, c'est plutôt une chanson lucide sur l'exigence que demande le rôle de mère. C'est exigeant mais ça nous apporte le plus grand amour. On ne sait pas à quel point on est capable de donner beaucoup d'amour tant qu'on n'est pas mère. On peut aimer beaucoup et il y a des femmes qui ne sont jamais mères et qui sont des personnes très aimantes mais ce genre d'amour là, inconditionnel, c'est un beau cadeau."

On parle beaucoup d'un retour aux sources avec cet album...

"C'est un peu le premier album que j'aurai dû ou pu faire. J'ai pu enfin le faire avec 17 années d'expérience derrière moi, de spectacles et d'albums, où souvent, j'étais un peu coincée dans des métronomes pour que tous les musiciens puissent suivre. Alors là, j'ai pris une espèce de liberté au niveau du rythme, j'ai fait un album très dépouillé, où moi je me suis permis de jouer de la guitare, chose que je ne faisais jamais en studio d'habitude. Du coup, ça donne un album très proche de ce que je suis. Quand j'écris mes chansons et que je les chante pour la première fois, il y a une émotion très particulière et cette émotion-là, elle est présente partout sur cet album-là. C'est ça qui fait que ça me ressemble encore plus et qu'on parle d'un retour aux sources."

Lynda Lemay, Ma signature (Warner). En concert au Cirque Royal de Bruxelles le 2 avril 2007 (02/218.20.15) et au Forum de Liège (04/223.18.18)



© La Dernière Heure 2006

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info