5000 personnes sont venues danser, jeudi soir, au son des scratches du ketje de Molenbeek. Un joli cadeau de Noël pour souffler les 30 bougies de sa carrière et les 400 ans du Manneken Pis.

"Merci Bruxelles pour ce moment magique et historique !» confie, ému, Dj Daddy K à la sortie de son set énergique donné ce jeudi soir sur la Grand Place de Bruxelles. Il était 20 heures, jeudi soir, quand les illuminations des Plaisirs d’hiver ont commencé à danser au rythme des platines de l’ancien acolyte de Benny B. "Mais vous êtes fous?", balance-t-il à la foule. "Ohhh oui!" lui répond-elle. Depuis le balcon de l’Hôtel de Ville de notre capitale belge, celui-là même qui a vu nos Diables Rouges mixer après leur troisième place à la Coupe du Monde, le dj de Molenbeek a clôturé ses 30 ans de carrière de manière festive. « C’est une consécration énorme, glisse celui qui a mixé avec les plus grands (Rihanna, Beyoncé, Sean Paul, etc.) et soufflera bientôt ses 52 ans bougies. Surtout pour un Bruxellois comme moi qui a débuté sa carrière en dansant dans les rues de Bruxelles. Je n’ai pas de mots... c’est juste dingue!» 


Et c’est sous les acclamations de la foule -environ 5000 personnes- qui brandissait des bâtons fluorescents que le scratcheur fou -il manipule ses platines même avec ses coudes et son nez!- s’est lancé dans un dj set comme lui seul en a le secret. Entre une dédicace en chanson de Stromae sur Alors on danse (« Qui dit dj dit Daddy K ») ou son double disque d’or -pour sa compil Mix 12- reçu en fin de show par son camarade de Radio Contact David Antoine, Daddy K a aussi fait la surprise d’inviter... Yannick. « J’étais venu ici même à 12 ans mais voir le nom de mon ami en grand sur la Grand Place, c’est la magie de Noël!, confesse le mythique interprète de Ces soirées-là qui fêtait son anniversaire ce 19 décembre. Les rapports humains entre artistes sont tellement rares mais Alain (Deproost, de son vrai nom, NDLR.) est un vrai gentil. Je suis honoré qu’il m’ait invité à venir ici ce soir. Je n'en reviens toujours pas!»


Bref, ces deux-là s’en souviendront encore longtemps (voir notre reportage vidéo sur dh.be) de cette soirée-là justement. En communion avec son public belge et étranger, Daddy K a ainsi réalisé le dj, set et match de sa carrière. "Je ne pense pas pouvoir faire plus beau moment un jour", conclut ce ketje de Bruxelles.