L’artiste de 18 ans a tout raflé lors des Grammy Awards 2020 remis à Los Angeles.

À seulement 18 ans, elle est à la fois la plus jeune artiste à s’imposer dans cette cérémonie et la première femme à rafler les quatre récompenses les plus prestigieuses de la soirée. Lors de la 62e édition des Grammy’s Awards, qui avait lieu dans la nuit de dimanche à lundi à Los Angeles, Billie Eilish s’est vu remettre le prix de l’album de l’année pour When We All Fall Asleep, Where Do We Go ? et celui de l’enregistrement de l’année pour son tube "Bad Guy". La chanteuse californienne a également été sacrée révélation de l’année et a été récompensée pour la chanson de l’année.

Pour sa première participation à l’événement, l’interprète de "Bury a Friend" a frappé fort. D’ailleurs, on ne parle plus que d’elle depuis la sortie de son premier opus en mars dernier. Née en 2001, la nouvelle icône pop originaire de Los Angeles est du genre précoce. À 4 ans seulement, elle a écrit sa première chanson aidée par sa mère (Maggie Baird) et son père (Patrick O’Connell) qui travaillent dans le monde du cinéma mais sont aussi musiciens amateurs. Dix ans plus tard, c’est sur la plateforme SoundCloud qu’elle se fait repérer avec le titre "Ocean Eyes", écrit et produit par son grand frère Finneas.

Trente millions de vues plus tard, les deux talents signent avec le label Interscope et planchent sur un EP (Don’t Smile At Me). Elle le répète sans cesse, elle n’en serait pas là aujourd’hui sans lui. La fratrie forme une équipe extrêmement complémentaire et indissociable. Elle présente d’ailleurs toujours son frangin comme "son meilleur ami" et comme la raison pour laquelle elle est toujours en vie aujourd’hui. Les thèmes abordés dans ses chansons sont plutôt sombres, torturés, graves. Elle y évoque ses pensées suicidaires et son état dépressif. Tout cela emballé dans de l’électro-pop et plongé dans un univers emo, presque gothique.

Gilles de la Tourette

Billie Eilish n’a jamais caché batailler avec sa santé mentale, elle veut d’ailleurs rendre le sujet moins tabou et amener les jeunes à parler de leurs problèmes. Elle évoque aussi ouvertement sa maladie, elle est atteinte du syndrome de Gilles de la Tourette, un trouble neurologique. "J’ai aussi appris que beaucoup de mes fans étaient atteints du syndrome de Gilles de la Tourette, ce qui m’a fait me sentir plus confiante avec mon public et avec ma maladie", a-t-elle déclaré dans l’émission télévisée The Ellen Show.

L’autre domaine qu’elle aborde régulièrement lors de ses apparitions médiatiques est celui du réchauffement climatique, qu’elle mentionne aussi dans sa musique. En plus de sensibiliser son public aux questions environnementales, elle a aussi pris des mesures concrètes lors de ses concerts pour réduire l’empreinte carbone de tels événements (les pailles seront interdites, un système de recyclage sera mis en place et les fans pourront apporter leur propre bouteille d’eau…). La star de 18 ans porte haut et fort les préoccupations d’une époque, celles d’une génération.