Elodie sous rhino-pharyngiteà trois jours de son second passage chez nous

BRUXELLES Comment va la gagnante de Starac' 3 ? On entend dire que son album ne cartonne pas des masses (200.000 exemplaires vendus en France et 13.000 chez nous contre 40.000 pour Nolwenn actuellement) mais nous, le De l'eau d'Elo, on aime. Et puis c'est un très beau duo avec Michal (Viens jusqu'à moi) qui sortira bientôt. Quand nous l'avons retrouvée dans une chambre d'hôtel, la blonde de Cosne-sur-Loire avait cependant autre chose en tête. Une rhino-pharyngite pour le moins accablante... «Ça fait deux spectacles que je suis un peu aphone sur certains morceaux, mais je devrais me rétablir très vite.» Que ses fans se rassurent, pour son second passage à Forest National (de dimanche à jeudi), Elodie et ses sept copains seront regonflés à bloc. Interview express.

Tu ne connaissais pas la Belgique avant de faire Starac' mais maintenant tu y es passée. Alors?

«Ben j'ai trouvé votre capitale superjolie! Et puis on est allé dans un resto italien très sympa où tout le monde était gentil. J'ai aussi un cousin qui vit à Bruxelles. Il est lanceur de marteau (rire) . Il vient me voir cette semaine avec sa femme et ses trois enfants.»

Tu es encore timide quand tu chantes sur scène?

«C'est vrai que je suis de nature réservée mais je me lâche de plus en plus. Je suis de plus en plus à l'aise. A part sur la première chanson, S'il suffisait d'aimer. C'est toujours difficile d'ouvrir un spectacle.»

Le trac, chez toi, se manifeste comment?

«Au niveau des pulsations cardiaques (rire) . Et puis j'ai les mains moites. Mais ça disparaît vite...»

Et la tournée avec Edouard, ça se passe comment? Pas trop dur de vivre en permanence l'un sur l'autre?

«Ce n'est pas simple mais bon, ça va, on est bien... Quand on se dispute, ce n'est pas grave pour moi. Les vrais couples, ça se chamaille forcément...»

Et avec Sofia, vous avez pu discuter?

«Oui là, c'est bon. Moi je m'entends bien avec tout le monde. J'ai un caractère assez facile. Même si parfois il y a des choses qui m'énervent, j'ai tendance à m'écraser. Sauf si ça dure trop longtemps et qu'à un moment le vase déborde. Ça arrive surtout si quelqu'un fait souffrir ou abuse d'une autre personne...»

Il paraît que tu adores la mythologie grecque...

«Ah! oui à fond! Quand j'étais petite, un de mes cousins m'avait offert un énorme bouquin avec plein de contes et, depuis, je n'en décroche pas. Ça me fait décoller. S'il y a une héroïne à laquelle je m'identifie? On a toujours envie de ressembler à Vénus ou Aphrodite mais bon... (rire) Je n'ai jamais vraiment pensé à ça.»

Tu as des trucs pour être en forme au quotidien?

«Oui, j'essaie de dormir un maximum et de me nourrir équilibré. Même si je suis attirée par les machins qu'on n'a pas le droit de manger. Les friandises très sucrées qu'on trouve dans les hôtels...»

Tu es une fille qui se maquille beaucoup?

«Ben, comme je suis très maquillée pour les concerts, en journée c'est le strict minimum. Mais c'est important pour moi de me maquiller. Surtout pour l'instant, j'ai une tête de déterrée! Ma première cible: les cernes!»

Et niveau fringues, tu aimes quoi?

«J'adore les décolletés! Les grands décolletés! Même si je n'ai pas énormément de poitrine, ça me met bien en valeur. Aguichant, tu dis? Oui! (rire) »

Album Elodie Frégé (Universal) - Concerts Star Academy du dimanche 16 au jeudi 20 mai à Forest National. Complet!

© La Dernière Heure 2004