BRUXELLES L'ambiance est à la morosité dans le monde du show-biz américain. Après une chute de 3% en 2001, les ventes de CD ont de nouveau dégringolé en 2002 au pays de deubbelyou. Cette fois, de 8,7 %, pour se fixer aux alentours des 650 millions d'albums écoulés.

D'accord, cela reste considérable, mais les maisons de disques font grise mine. Au contraire d'Eminem, la star du rap, dont les éructations agressives semblent avoir le don de pousser les Yankees à mettre la main au portefeuille. The Eminem Show arrive très largement en tête des charts avec 7,6 millions d'exemplaires achetés. Une bonne nouvelle ne venant jamais seule, la bande originale de 8 Mile, à laquelle il a participé, accroche la cinquième place avec ses 3,5 millions de ventes.

Eminem est le seul artiste à dépasser la barre des cinq millions. Nellyville, de Nelly, échoue peu en dessous: 4,9 millions de copies. La révélation canadienne, Avril Lavigne, monte sur le podium grâce aux 4,1 millions d'albums de Let's go écoulés rien qu'aux USA. Soit 400.000 copies de mieux que le trio country Dixie Chicks.

Suivent dans l'ordre la B.O. de 8 Mile, Missundaztood de Pink (3 millions de ventes), Ashanti par la chanteuse de hip-hop... Ashanti (3 millions), Drive de la star de la country Alan Jackson (2,9 millions), la bande originale du film des frères Coen (avec George Clooney), Ô brother where art thou? et, en dixième position, Up de Shania Twain.

© La Dernière Heure 2003