À seulement 15 ans, Emma Bale s’est fait un nom grâce à The Voice Kids en Flandre.

"J’ai toujours voulu être chanteuse", confesse la jeune guitariste qui a échoué en demi-finale de The Voice Kids au nord du pays en octobre dernier. "Mais je ne m’attendais pas à faire carrière car je pensais que ce serait difficile. Au départ, j’y ai participé seulement pour le plaisir et pour l’expérience."

Une expérience fructueuse car, du coup, le pianiste de l’émission et producteur du groupe néerlandophone Clouseau l’a pris sous son aile et ils viennent d’enregistrer son premier EP, My World Untouched (inclus le single Run que le Bruxellois Lost Frequencies vient de remixer). "Cette chanson parle de moi, et ma sœur qui se développe, raconte l’étudiante en sciences qui "joue plus à la guitare que je n’étudie" (sourires). "Je l’aide à surmonter ses décisions, je la soutiens." Un disque qui fait aussi suite à son succès fulgurant de sa reprise de Kodaline, All I Want (plus d’un million de vues sur Youtube et 500.000 streams).

"Je pense être quelqu’un de vrai, comme ce que je chante. C’est le secret d’une bonne chanson pour moi", souligne la chanteuse folk/pop alternative. "Il faut une histoire vraie, un texte vraiment fort, compréhensible pour tous car sinon le message ne passe pas." Un style Birdyen à s’y méprendre. D’où son surnom de Birdy à la belge, du nom de cette chanteuse britannique de 19 ans qui a connu un parcours similaire avec ses hits Skinny Love, Shelter ou encore People Help the People. Même si "mon style n’est pas encore bien défini, je me développe toutefois dans la veine folk de Florence and the Machine. Car mon but n’est pas de chanter que des chansons calmes !"

Pour preuve , Emma Balemans (de son vrai nom) aime se nourrir de tout. "J’aime découvrir des artistes pas ou peu connus. Il est plus intéressant d’écouter leurs inspirations car on est tous dans le même bateau !" À savoir une jeune qui débute dans un milieu d’adultes. "Ce n’est pas si grave d’être si vite adulte, on ne peut pas toujours être une enfant non plus, sourit la jeune fille qui est aussi membre des scouts. Je pense être très mature mais je sais aussi faire un peu la coconne avec mes copines (sourires)."

Depuis The Voice Kids, Emma Bale semble donc sur la bonne… voix. Après avoir fait les premières parties de Clouseau, au tour de Milow (le chanteur anversois connu notamment pour sa reprise de 50 Cent, Ayo Technology) d’être conquis par son timbre de voix et de lui proposer de partir en tournée avec lui. "C’est une opportunité incroyable, aussi jeune, admet cette timide encore sur scène mais qui apprend de chaque concert. Quand on voit où est Selah Sue aujourd’hui (c’était Milow qui lui avait aussi donné sa chance NdlR), c’est génial et une super bonne école."

Tout comme celle de sa famille. D’une grand-mère francophone, Emma est née à Malines et dès son plus jeune âge, "elle montait sur les tables des restaurants pour chanter", dixit sa maman. Son rêve ? "Partager mes sentiments avec les gens via la musique, confie cette fan de Francis Cabrel, Stromae et Christine and the Queens. Et je rêverais de faire un concert à Rock Werchter !"



EP My World Untouched (Warner Music) et Emma Bale sera ce 21 juillet, jour de fête nationale, au Nostalgie Live Tour dès 17h sur la place du Sablon à Bruxelles. Avant une tournée fin 2015 avec Milow. Infos : www.emmabale.be.