L'idole des jeunes Kendji Girac a été entendu dans le cadre d'une vaste affaire de fraude au code de la route en région parisienne.

Le chanteur a ainsi avoué avoir payé 1.500 euros pour obtenir le sien sans passer l'examen pratique. "J'étais en pleine tournée. Quand j’ai su ça, ça m’arrangeait. Je suis allé à l’auto-école avec mon chauffeur. J’ai payé 1 500 euros. La conduite c’était réglo : je sais conduire depuis longtemps", a-t-il déclaré dans des propos retranscrits par Le Parisien.

L'interprète de "Color Gitano" n'est pas le seul concerné puisque ce serait pas moins de 300 personnes qui auraient bénéficié de ce procédé.

Cinq personnes sont jugées ce lundi devant le tribunal de Créteil.