Polnareff ajoute une deuxième date (le 30/03) à Forest National. Le tarif est le même : 90 euros, non-numéroté


BRUXELLES Nombreux sont les courriers des lecteurs qui sont arrivés à la rédaction du journal lorsque le concert de Michel Polnareff à Bruxelles a été annoncé. Mais ce n'était globalement pas des avis favorables.

Outre la joie éprouvée par les fans, heureux de retrouver, enfin, leur idole après toutes ces années de silence radio, c'est la consternation qui faisait place lorsqu'il s'agissait d'évoquer le prix des places. 90 euros ! Que l'on soit assis, debout, devant ou tout derrière dans la salle.

Didier Defourny, organisateur du concert, nous expliquait, hier, par téléphone : "Le tarif des places se fait en fonction du prix du spectacle en lui-même."

Donc, plus il y a de moyens techniques mis en oeuvre, plus le prix d'entrée sera élevé. Alors quid ? Doit-on s'attendre, pour Polnareff, à un concert plein d'effets délirants ?

Didier Defourny nous avoue qu'à l'heure actuelle, personne n'a idée de la teneur du spectacle. "Quand on l'annonce plusieurs mois à l'avance, le show en lui-même n'existe pas encore, ou alors sur papier seulement. C'est donc impossible à dire aujourd'hui."

Il ajoute : "Cher ou pas, tout cela est subjectif. C'est compliqué de dire quelle est la valeur d'un produit quand il n'y a pas de norme établie."

Entre 45 et 80 € pour Sardou, 38 € pour Renaud

Outre les besoins techniques coûteux nécessaires pour certains artistes (on pense notamment au dernier concert de Johnny Hallyday à Forest-National), il faut aussi tenir compte du salaire que ces derniers veulent s'octroyer. Renaud ne s'en met donc pas dans les poches à l'excès : il fait attention à ne pas demander des sommes folles pour ses prestations. Une place pour son prochain concert à Forest National coûte 38 euros.

Michel Sardou, qui ne déploie pourtant pas non plus de grands moyens techniques, demande, lui, entre 45 et 80 euros ! Pas donné quand on sait que pour assister à une représentation du Roi Soleil, il faut débourser entre 36 et 63 euros, alors que les décors sont aussi impressionnants que nombreux et que la scène est prise d'assaut par une horde d'artistes. "Sardou n'a simplement pas le même salaire qu'Emmanuel Moire. Ce n'est pas comparable. Et puis, pour Renaud par exemple, Forest est dans la configuration 8.000 per sonnes, assis et debout, tandis que pour Sardou, la salle accueille la moitié de moins. On ne double pas non plus les prix pour le plaisir : il faut que tout cela soit rentable."

Quant à savoir pourquoi les prix des concerts ont fortement évolué ces dernières années, Didier Defourny met ça sur le compte de l'euro. "Tout est devenu plus cher, à tout niveau. Donc du coup, au final, ça ressent assez fort."

Privilégier de plus petites salles n'est pas la solution idéale. Dans le cas de tournées acoustiques, qui demandent nettement moins d'infrastructure technique, ça l'est, mais dans le cas de spectacles normaux, cela ne serait pas lucratif. "Et on en arriverait à devoir faire 2.000 places à 250 euros plutôt que des 8.000 places à 50 euros !"

En résumé : oui, 90 euros pour un concert de Michel Polnareff, c'est plutôt cher. À vous de juger, personnellement, si cet achat en vaut la peine.

En plus, le vendredi 30 mars

Il l'est en tout cas pour de nombreuses personnes : la première date annoncée est sur le point d'être sold out. Comme nous l'avions justement supposé il y a quelques semaines, une deuxième date est désormais prévue. Bientôt une troisième ? Polnareff se produira en tout cas le jeudi 29 mars 2007 et le lendemain, le vendredi 30. Même prix, même lieu, même canal de réservation : 090000456 ou www.sherpa.be
.



© La Dernière Heure 2006