Musique Le groupe flamand prendra part à la 65e édition du concours de la chanson.

La Belgique a été le premier pays à annoncer son candidat pour la 65e édition de l’Eurovision qui aura lieu en mai 2020 à Rotterdam. La VRT, qui se relaye tous les deux ans avec la RTBF pour le choix des artistes, a décidé d’envoyer l’un des groupes belges les plus appréciés et emblématiques : Hooverphonic. Formé en 1995, on lui doit les tubes "Mad About You", "Amalfi", "The Night Before" et plus récemment "Badaboum". Sur les cinq membres fondateurs, seuls Alex Callier, bassiste et compositeur et Raymond Geert, guitariste, sont restés. Le groupe a vu les chanteuses défiler, les deux dernières étaient Geike Arnaert et Noémie Wolfs.

Avec Hooverphonic, formation réputée et installée depuis plus de 20 ans, en est-il fini des candidats issus de The Voice ? Presque la totalité des derniers participants belges ont été sélectionnés après être apparus dans le télécrochet. Ce fut le cas de Loïc Nottet qui a décroché la 4e place en 2015 et de Blanche qui a terminé à la même position. Le candidat malheureux de l’année dernière, Eliot Vassamillet, est, lui aussi, un produit de la RTBF.

La cinquième chanteuse d’Hooverphonic, Luka Cruysberghs, 18 ans, a été révélé par The Voice Van Vlaanderen en 2017. Son coach n’était autre qu’Alex Callier. The Voice ne semble jamais bien loin de l’Eurovision. "Elle a une voix fantastique et plus jeune qui nous donne une cinquième vie", nous indiquait-il lors de la sortie de leur dernier album, Looking for Stars (2018). Il soulignait toutefois que cette rencontre musicale ne fut pas un coup de foudre. Au moment de l’émission, le duo n’était pas à la recherche d’une chanteuse mais la reprise de Luka Cruysberghs de leur titre phare "Mad About You" a réussi à le séduire. "L a façon qu’elle avait de la chanter créait une alchimie. Quand elle a gagné l’émission, on lui a fait essayer quelques chansons, notamment ‘Romantic’, qui était parfaite après deux prises."

Ce n’est pas la première fois qu’Alex Callier s’approche de l’Eurovision. Il avait co-écrit le titre "A Matter of Time" de la candidate belge Sennek en 2018. Elle n’avait cependant pas réussi à atteindre la finale. On souhaite une destinée plus heureuse au trio flamand.

Choisir Hooverphonic, c’est s’assurer d’envoyer un groupe de qualité, mais le pari est audacieux car celui-ci possède un univers plutôt sombre et mélancolique. Il ne fait pas dans le folklorique ni dans le show démesuré et semble à l’opposé de ce concours de la chanson. Le compositeur a toutefois déclaré qu’il était un grand fan de l’Eurovision et qu’il regardait l’émission depuis tout petit.