Musique La candidate de l'Autriche, qui a remporté l'Eurovision 2014, est arrivée troisième du vote par SMS en Russie, alors que derrière ce personnage se cache un chanteur qui assume son homosexualité, Tom Neuwirth. L'Ukraine est arrivée quatrième de cette consultation populaire des Russes, malgré les tensions actuelles entre Kiev et Moscou. Les téléspectateurs russes ont placé aux deux premières positions le Bélarus et l'Azerbaïdjan, deux pays qui sont des alliés traditionnels à l'Eurovision comme dans la diplomatie. En Ukraine, les téléspectateurs ont placé la Russie troisième, derrière la Pologne (première) et l'Arménie (deuxième). 

Conchita Wurst n'y est arrivée que cinquième. Les organisateurs de l'Eurovision avaient précisé que les votes des habitants de Crimée seraient comptabilisés comme ukrainiens, pour des raisons techniques, même si la Russie revendique ce territoire. Le pays où le travesti à barbe autrichien a eu le moins de succès populaire est l'Estonie, où il n'a été que huitième. 

Partout ailleurs, Conchita Wurst était dans les six candidats préférés des téléspectateurs. Ceux qui ont le moins aimé les jumelles Anastasia et Maria Tolmatchevy, candidates de la Russie, sont les Danois (qui les ont classées 21es) devant les Norvégiens et Israéliens (les classant 19es). Sur les 37 pays votants, 36 ont consulté leurs téléspectateurs par SMS, à côté d'un jury de professionnels. Saint-Marin, qui compte à peine 33.000 habitants, a eu seulement recours à un jury.

Un autre favori est l'Arménien Aram MP3, qui a alimenté la polémique en qualifiant de "pas naturel" le mode de vie de Conchita Wurst. Il a ensuite affirmé avoir voulu plaisanter.

L'Eurovision est particulièrement appréciée de la communauté homosexuelle, et cela n'a pas échappé aux hôtes. La Ville de Copenhague a dit avoir marié trois couples de même sexe russes, à l'occasion des 25 ans des unions homosexuelles au Danemark. Et les drapeaux arc-en-ciel ont fleuri.

Autre favorite : la Suédoise Sanna Nielsen, dont "Undo" a été écrite par un vétéran des concours Eurovision. Dans un genre musical moins typique de la compétition, la country, le duo The Common Linnets pourrait créer la surprise pour les Pays-Bas.

Axel Hirsoux n'avait obtenu que 28 points lors de la première demi-finale

Le représentant belge de l'Eurovision, Axel Hirsoux, n'avait obtenu que 28 points avec sa chanson 'Mother', lors de la première demi-finale de l'Eurovision, ont indiqué dimanche les organisateurs qui n'ont révélé les résultats des demi-finales qu'après ceux de la finale. Seules la Moldavie et l'Albanie ont obtenu un score inférieur à celui de la Belgique, avec respectivement 13 et 22 points. Les Pays-Bas avaient remporté cette première demi-finale avec 150 points.

Huit pays avaient accordé des points à Axel Hirsoux. La Moldavie et l'Arménie s'étaient montrées les plus généreuses, accordant mardi soir lors de la demi-finale au chanteur belge respectivement 7 et 6 points. Sur les seize participants en demi-finale, dix ont pu participer à la finale, remportée dans la nuit de samedi à dimanche par l'Autriche. Les votes de la Belgique, octroyés par un jury de professionnels et par les téléspectateurs, ont bénéficié lors de la première demi-finale surtout à la Hongrie (12 points octroyés par la Belgique) et aux Pays-Bas (10 points). Les téléspectateurs et le jury professionnel n'étaient pas sur la même longueur d'onde, le public belge préférant l'Arménie, l'un des pays les moins bien classés par les professionnels belges. En finale, les téléspectateurs belges ont voté toujours en faveur de l'Arménie puis des Pays-Bas et de l'Autriche. Le jury de professionnels a lui préféré la Suède, puis la Hongrie et l'Autriche. Tous votes confondus, les points octroyés par la Belgique sont finalement revenus à l'Autriche (12 points), à la Suède (10 points) et aux Pays-Bas (8 points).


La France et la polémique du plagiat de Stromae

Une victoire des pays dispensés de demi-finale, dont la France, semble improbable.

Le chanteur des Français Twin Twin, Lorent Idir, a déclaré ne pas se soucier des difficultés de son pays à trouver des alliés stables. "Tout ça pourrait bien être politique, mais on s'en fiche un peu parce qu'on est des artistes et ce qu'on fait, c'est de la musique".

Le groupe français devra aussi faire face à ces soupçons de plagiat de Stromae. En effet, beaucoup estiment que le début de leur chanson est une reprise du célèbre "Papaoutai" (voir article ici). À chacun son opinion...