Ce lundi 7 mars, Stromae dévoilait le clip de son nouveau single "Fils de Joie", extrait de son album "Multitude". Si la vidéo est un véritable carton sur Youtube - déjà plus de 2 millions de vue en à peine 48h - de récentes révélations viennent toutefois assombrir le tableau.

Sur Facebook, une danseuse ayant participé au tournage du clip, qui s'est déroulé au mois de janvier dans le parc bruxellois du Cinquantenaire, s'est indignée des conditions de ce dernier. Elle dénonce notamment une rémunération indécente (150€ pour 5 jours de travail), des problèmes de planning ainsi qu'un certain mépris de la part de l'organisation.


Au micro de la RTBF, la jeune figurante a confirmé ses propos: "On devait être là à partir de 6 heures du matin et globalement, la journée se terminait vers 17 heures. Et ça deux jours de suite. Le souci, c’est quand on se rend compte de ce que ça demande en termes de temps, de disponibilité, d’énergie, et là, en l’occurrence, de condition physique, puisque le tournage s’est déroulé au mois de janvier et qu’il faisait à peu près 1°C mais ressenti moins 2, sachant qu’on ne bougeait pas", regrette la jeune femme. "Ça veut dire qu’on reste sur des scènes le temps que les caméras passent, en tant que public on était statique. C’était extrêmement difficile."

La jeune danseuse, qui confie avoir quitté le tournage après deux jours, déplore également des soucis d'organisation, avec notamment des horaires reçus en dernière minute: "On connaissait les jours de tournage, mais pas les jours de répétition. Donc pour quelqu’un qui travaille, c’était très incertain de savoir comment s’organiser pour cette semaine". La figurante précise également avoir reçu les informations concernant la rémunération seulement après le résultat du casting, "alors qu'on était déjà un peu engagé dans le projet".