Malmené par Marc Lavoine dans The Voice, la plus belle voix, Vianney a aussi provoqué un choc parmi ses fans. Dans une interview accordée 7 à 8 et diffusée sur TF1 ce week-end, il évoquait le rythme inhérent à la carrière de chanteur. Un tempo à ses yeux insoutenable le jour où il aura des enfants. Des propos immédiatement interprétés comme une fin de carrière prochaine alors qu’il n’a que 30 ans.

Face à la réaction des fans, Vianney a tenu à préciser sa pensée en live sur Instagram, il a rappelé qu’il se questionne souvent sur son avenir. “Mais jamais je ne vous abandonnerai. Je ne le ferai jamais. Ne prenez en bloque ce que des journaux peuvent parfois balancer. On vaut mieux que ça, a-t-il ajouté dans la foulée. Je ne vous abandonnerai pas. En revanche, c’est sûr qu’il y a un rythme propre à ce métier de chanteur qui est très violent et intense. J’adore ça mais je sais qu’un jour je vais calmer le rythme. Forcément.” Pas que quoi cependant l’éloigner de ses admirateurs souligne-t-il. "Je n'aime pas que l'on véhicule l'idée que je puisse vous abandonner."

Il a aussi profité de ce live de plus d’une heure pour faire rêver son public. Impatient à l’idée de défendre sur scène son dernier album en date, N’attendons pas, sorti en octobre dernier, il l’a affirmé : il jouera, que ce soit en coupant la salle en deux ou par n’importe quel autre moyen. "Je ne sais pas si vous ferez cet effort-là mais moi je le ferai. Je veux qu’on ait ce moment-là." La set-liste et la scénographie sont prêtes et il annonce du changement. Fini le seul en scène ! Enfin, presque. Les concerts de la tournée seront divisés en deux parties. La première le verra toujours accompagné de sa seule guitare, comme auparavant. La seconde se fera en groupe. “Je vais ramener des copains, beaucoup de copains", a-t-il dit, même s’il y aura toujours du guitare-voix “parce que c’est ce qui a fait que nous nous sommes rencontrés et aimés.”


Mais l'échéance à venir, c'est d'abord les festivals. Vianney en avait 26 à son agenda. Un chiffre qu'il faut déjà divisé par deux a-t-il expliqué étant donné les difficultés rencontrées par les organisateurs. Quant à ceux qui restent, ils tirent la langue et n'ont plus de budget. "Notre position est super claire, précise le chanteur: on veut jouer. Si tout le monde doit faire des efforts, nous les premiers on en fera", dit-il en parlant de son équipe..