Le chanteur à la voix a passé trois soirées inoubliables en Belgique.

Des voix comme celle-là, il n'y en a pas dix. La sienne est unique, renversante. Comme Johnny, dans un autre style, mais toujours au rayon de la belle variété française. Durant trois soirées, Florent Pagny a choisi de "vieillir ensemble" avec son public belge. D'abord à Bruxelles (deux fois), ensuite sous les applaudissements très ardents de la Cité (liégeoise donc), samedi soir.

Florent, sous son costume de d'Artagnan, bandeau de Jack Sparrow dans les cheveux, est le héros romantique de la chanson française depuis 25 ans. Le pirate qui n'use comme armes que sa sympathie et son étendue vocale peut aujourd'hui se payer le luxe d'avoir accroché trop de tubes à son répertoire pour en laisser de côté, lors d'un set d'1h45.

Un quart de siècle au cours duquel il a appris à "Savoir aimer", où toutes les femmes - mais surtout la sienne (21 ans de mariage qu'on saluera durant le spectacle) "Un jour une femme"- rêvaient d'être "Bienvenue chez moi. Jusqu'à ce dernier album "Vieillir avec toi" pour lequel Calogero a offert à Florent des pépites ("Les murs porteurs", "Souviens toi"), comme il l'avait fait, une dizaine d'années plus tôt avec le toujours ultra-efficace "Châtelet Les Halles" (deuxième titre du concert qui donne le ton et en met plein les oreilles).

Florent Pagny est aujourd'hui un chanteur indétrônable. Il a réussi à rajeunir son public (effet The Voice) et à encourager ces milliers de femmes à vouloir "vieillir avec lui"...Tandis que leurs époux, accompagnateurs battant le rythme avec leurs mains, souhaiteraient au final vieillir aussi bien que Florent.


Point noir

La soirée eut été parfaite pour des centaines de personnes si l'organisation interne au Country Hall de Liège ne s'était pas emmêlée les pinceaux pour placer les spectateurs. 

Une dizaine de fois, une vérification des billets aura été requise. Un manque de professionnalisme inadmissible!