Après les 2 représentations samedi de sa troupe, Résiste, l'icône est montée sur scène. Cela faisait presque 23 ans…

Elle n'a pas pu cacher son émotion, à la fin des représentations bruxelloises de sa comédie musicale Résiste. Si ces jeunes talents - danseurs et chanteurs - de la troupe n'avaient pas volé, samedi leur standing ovation, c'est cette icône de la chanson française, France Gall, qui a fait hurler de joie la foule massée dans le Palais 12 du Heysel.

Au moment du salut, avant une ultime interprétation du titre Résiste, elle est montée sur scène, tenant tour à tour les mains de ces jeunes artistes qu'elle met en lumière. "J'ai fait mes premiers pas sur scène, à Bruxelles, à 16 ans. Ca, c'est quelque chose qui vous marque…", dit alors France Gall, la voix un peu tremblante, à ce public debout. "Alors entre nous, c'est une véritable love story, je pense qu'on peut le dire…C'était impensable pour moi, pour la troupe, pour tout le monde, de ne pas être sur scène ici avec vous, pour résister avec vous. Et puis ce soir je voudrais rajouter, comme le souhaite le co-auteur de ce show, Bruck Dawit, on dédie ce spectacle à son ami, l'immense et irremplaçable Prince". Cela faisait presque 23 ans - son dernier concert chez nous date du 14 novembre 1993 !- que France Gall n'avait plus foulé une scène belge. C'est dire si ses fans l'ont longtemps attendue. Et l'ampleur de l'accueil qui a été réservé, samedi, à cette icône de la chanson française.