A Bruxelles, le Club des amis de Gilbert Bécaud s'occupe des enfants défavorisés

BRUXELLES Ce n'est pas une figure de style de prétendre qu'entre Gilbert Bécaud et la Belgique, il y eut une grande d'histoire d'amour. Qui a eu des résultats concrets extraordinaires.
Depuis 1971, un Club des amis de Gilbert Bécaud dépassait - et de loin - les activités d'un fan-club ordinaire. Danièle Senocq, l'actuelle présidente: `Nous organisons plusieurs activités, chaque année, afin de recueillir des fonds pour des enfants abandonnés recueillis dans un home à Ellezelles. Nous faisons des rallyes, des journées de sport, des brocantes, des soirées carnaval, du karaoke, des voyages à Paris. A chaque fois, il y a une tombola. Gilbert nous aidait en nous offrant des lots. Parfois des disques. Parfois des cravates. En 1991, pour les trente ans du club, nous avons même reçu un costume de scène.´

Bécaud n'est plus. Mais les enfants ont encore besoin de lui et de ce club: `Nous continuons! Son fils, Gaya Bécaud, a accepté la présidence d'honneur du club. Du reste, il m'a téléphoné au début de février pour nous inviter à Paris. Le 11, nous étions quatre, avec Viviane Hosterman, Christine Léger et mon mari, à le rejoindre au Studio Guillaume Tell où Bécaud enregistrait ses chansons. Et Gaya nous a fait écouter le nouveau disque en primeur. Je peux vous dire que nous avons versé des larmes.´ Gaya Bécaud a aussi demandé à ces militants belges de prendre en charge le club internet du chanteur, becaud.com. `Ce site est né aussi d'une initiative belge. Le but n'est pas de sanctifier la gloire d'un compositeur passé, mais d'utiliser le nom de Bécaud pour aider à la promotion des artistes du futur. Il s'agira aussi d'aider les jeunes talents à se faire connaître.´