Musique

"Ce mec est tout simplement un génie" pouvait-on entendre au milieu de l'immense foule. 16 000 fêtards s'étaient donné rendez-vous pour "jumper" avec le dj français mondialement connu, David Guetta. Avec un mix de ses tubes incontournables, l'artiste a mis le feu. Au sens propre comme au figuré. Malgré 15 minutes de retard, l'ambiance était à son paroxysme de bout en bout. 

A commencer par une arrivée, dans ambiance de stade de foot et une sortie dans un déluge de décibels et de confettis. Entre les deux, ses platines ont surchauffé au rythme de ses tubes interplanétaires mais "terriblement efficaces" scande une fan. 

De pyrotechnie inattendue (des feux d'artifices à l'intérieur..!) aux jeux de lumières hypnotisants en passant par un hommage à la Belgique (Guetta brandissant le maillot des Diables Rouges !), on retiendra surtout une acoustique insoupçonnable (du son comme dans son propre salon) pour ce premier concert d'envergure du Palais 12. 

Pari réussi: les oreilles ne sifflaient pas (trop) après les 2h du dj set de David Guetta. Une fête qui s'est poursuivie jusqu'aux petites heures du matin avec, notamment, le set noir jaune rouge d'Yves V. Ce belge, découvert à Tomorrowland, a lui aussi fait des étincelles dans cette nuit de pleine lune. 

Car comme le dit si bien Guetta himself "les belges sont trop beaux..!"