Hans Zimmer, célèbre compositeur d’Inception, du Da Vinci Code ou encore d’Interstellar, est aujourd’hui l’un des plus grands noms du cinéma hollywoodien. Allemand parti pour l'Angleterre avec sa mère à l'âge de 14 ans, le musicien est devenu une star aux Etats-Unis où il s'est installé.

"Est-ce vraiment un avantage d’aller aux USA ? s’interroge Hans Zimmer. C’est une ville remplie de gens qui ont raté dans leur propre pays. On est tous ensemble et on doit poursuivre ce que l’on fait. La plus grande différence entre l’Europe et Los Angeles est que si tu échoues en Europe, c’est une terrible chose. Echouer à Los Angeles, on va te dire : ah, il a appris quelque chose ! La prochaine fois, il fera mieux ! Pour faire quelque chose de neuf, il faut prendre des risques et se préparer à échouer. Je pense qu’on apprend et qu’on s’est habitué à être bon là-dedans. A Los Angeles, on te dit : fais attention ! On fait des films prudents. Et en Europe, on fait des choses intéressantes aujourd’hui. La télévision est même devenue très bonne aussi. En Belgique, vous faites d’ailleurs de superbes choses par exemple. Vous êtes de très bons raconteurs d’histoires !" Et la musique, c’est avant tout cela, raconter des histoires.

L'interview complète d'Hans Zimmer est à découvrir ce samedi dans votre DH Mag et dans la zone abonnés de dh.be. Hans Zimmer sera aussi en concert avec son The World Of Hans Zimmer: A Symphonic Célébration, à Bruxelles le 31 mars et à Anvers le 9 novembre. Infos et réservations: www.greenhousetalent.com