Sorti en 2000, le titre "Mad About You" reste le titre le plus célèbre du groupe belge Hooverphonic. Un morceau au succès mondial interprété par Geike Arnaert, la quatrième chanteuse du groupe. Leur collaboration s’est arrêtée en 2008. Mais leur histoire va reprendre de plus belle : le groupe vient tout juste d’annoncer qu’ils allaient à nouveau travailler ensemble.

"Nous nous sommes rencontrés. Nous avons commencé à parler. Nous avons tous ressenti une véritable envie et une réelle motivation de retravailler ensemble, c'est pourquoi nous avons décidé de simplement y aller. C'est toujours le line-up principal d’Hooverphonic, la version qui est synonyme du groupe pour beaucoup de gens. C’est vraiment aussi simple que ça", indiquent Alex Callier et Raymond Geerts dans un communiqué. Les "Magnificent Three", comme le titre de leur album, sont donc de retour.

Si à la base les trois artistes pensaient se revoir uniquement pour fêter le vingtième anniversaire de leur troisième opus, leur collaboration va se prolonger au-delà de ce projet. "Notre scission de 2008 n'était pas acrimonieuse, même si certains opposants l'ont laissé entendre. Geike voulait faire un disque solo, et ne pouvait pas le combiner avec le boulot à plein temps d’Hooverphonic", indique Alex Callier. "Nous ne nous sommes pas séparés à couteaux tirés. Nous ne sommes pas méchants", rajoute Raymond Geerts.

Geike assure, elle, y retourner avec plaisir et que cela lui fait du bien. La chanteuse a sorti deux albums solo lors de ces douze dernières années, For the beauty of Confusion en 2011 et Lost In Time l’année dernière. Les deux fondateurs d’Hooverphonic ont travailler avec deux chanteuses après son départ, Noémie Wolfs et Luka Cruysberghs. C’est avec cette dernière que la formation aurait dû participer au concours Eurovision 2020, annulé suite à la pandémie, avec la chanson "Release Me".


Pour célébrer ces retrouvailles, une nouvelle version de "Mad About You" sortira ce lundi à minuit. "Le nouvel enregistrement semble plus introspectif, et peut-être même un peu plus trip hop que l'original de 2000. L'harmonie est plus mélancolique et poignante, car j'ai changé la clé. Cela influence l’atmosphère d’une chanson comme rien d’autre", annonce Alex Callier.