Dj/producteur, pote de U 2 et de Björk, sort Folk qui met en avant le chant et les rencontres

KIEWIT La richesse et la diversité de son CD force le respect. A 38 ans, Howie B peut s'enorgueillir d'avoir notamment bossé sur la B.O. de The end of violence de Wim Wenders, avoir produit le Pop de U 2, enregistré le duo entre Bono et Pavarotti, enrichi les délices oniriques de Björk (avec qui il a eu une relation amoureuse), travaillé avec Sly & Robbie, la meilleure section rythmique que Jah nous ait donnée, et sorti une pléthore de CD, tant sur sur son label Pussyfoot que chez Universal ou sous d'autres pseudos
`J'adore avoir un agenda bien rempli´, s'exclamait-il peu avant de se produire au Pukkelpop. `Je considère que mon métier consiste à rencontrer des gens. Il n'y a que lorsque je fais mes albums solo que je bosse tout seul. Avant d'enregistrer Folk, mon nouvel opus, j'ai notamment produit un groupe espagnol et travaillé sur une grosse production en Argentine. Hier encore, j'étais en Hollande parce qu'un pote m'avait demandé d'écouter son nouveau projet. C'est busy busy comme rythme. Mais c'est le mien,´
Snatch, son précédent opus, était le fruit de plusieurs expériences sonores qu'il avait collectées tout au long du Pop mart tour de U 2, durant laquelle il se produisait comme dj en première partie. Howie B s'était ensuite enfermé dans son home studio de Londres pour mettre de l'ordre dans tous ces enregistrements essentiellement électroniques.
Folk, le petit nouveau, répond à une tout autre démarche. Moins expérimentale. Plus humaine. `Folk est sans conteste mon album le plus ouvert. En fait, j'ai souhaité raconter des histoires sur ce disque. De vraies histoires vécues par des tas de gens. Ma collaboration antérieure avec Robbie Robertson (ndlr: guitariste et compositeur du légendaire The Band dont le concert d'adieux a été filmé par Martin Scorsese dans The last waltz) sur l'album Contact from the underworld of redboy m'a beaucoup servi pour penser en termes de chansons et non plus seulement de sons. Folk est moins électronique que Snatch ou Music for the babies. D'habitude quand je bosse sur mes projets solos je sais exactement ce que je fais. Ici, j'ignorais où j'allais. Mon seul but était d'introduire un maximum de voix. Ce n'est qu'à la fin de l'enregistrement que j'ai apprécié ces chansons.´
Sur Snatch, il y avait un morceau qui s'intitulait (on traduit) Je sais chanter mais je ne veux pas. `Je me suis réconcilié avec ma voix´, lâche-t-il en se marrant. `Mais je dois reconnaître que je suis allé très vite pour enregistrer mes parties chantées. Une ou deux prises, pas plus.´
Howie a fait appel à d'autres chanteurs pour raconter ces histoires. Notamment l'Irlandais Gavin Friday. `Il est grand, robuste et impressionnant. En face de lui, j'ai placé Carmen, une chanteuse espagnole très petite et discrète. C'était mon idée du duo. Elle a fonctionné à merveille.´

Howie B, Folk (Universal).