Après Björk, c’est PJ Harvey qui invite la voix de Radiohead sur son CD

BRUXELLES hormis Horses et We float, deux (superbes) morceaux lents qui clôturent l’album, Stories from the city, stories from the sea est une véritable claque rock and roll. Pour cet album, PJ Harvey a joué la carte de la simplicité mais aussi celle de l’efficacité des moyens.
Le fidèle Rob Ellis et Mick Harvey (membre des Bad Seeds de Nick Cave) l’épaulent dans cette aventure qui renoue avec le dépouillement de Dry, tout en mettant en valeur l’écriture maîtrisée de Polly Jean. On soulignera aussi la présence de Thom Yorke, de Radiohead, sur le duo The mess we’re in et dans les chœurs de One line et Beautiful feeling.
"Ce duo avec Thom Yorke, c’est mon idée. Cela faisait longtemps que j’avais envie d’enregistrer quelque chose avec lui. J’ai écrit This mess we’re in en pensant spécialement à Thom. Quand nous avons enregistré le morceau, il m’a dit qu’il sentait que le texte avait été rédigé pour lui. Sa voix et son talent ont fait le reste."

Ce disque semble renouer avec l’énergie de Dry, votre 1er album...

"C’est la manière dont il a été produit qui vous inspire ce sentiment. Mais Dry était un disque plus violent. Mon écriture a mûri. Mon chant s’est amélioré. Stories from the city, stories from the sea est beaucoup plus mélodique que Dry".

To bring you my love a été plébiscité dans tous les classements de type album de la décennie ou album du siècle. Est-ce aussi votre favori?

"J’ai vraiment du mal à détacher un disque dans ma carrière. Je considère mon travail comme un ensemble. C’est comme lorsque je me rends dans une galerie de peintures. Je suis impressionnée par l’œuvre de l’artiste pas par un tableau en particulier."

L’écriture constitue-t-elle un exercice quotidien?

"Ce n’est pas un exercice. C’est une raison de vivre. L’écriture est mon second langage. J’écris énormément. Des chansons, des bouts de texte, des poèmes. Un livre? Je ne me sens pas encore assez douée."

Avez-vous entendu la chanson Polly Jean de Jean-Louis Murat?

"Un journaliste français m’a envoyé le disque de cet artiste que je ne connaissais pas. J’aime bien la voix et la mélodie, mais je n’ai rien compris au texte. Vous non plus? C’est pourtant votre langue!”

Stories from the city, stories from the sea (Universal).