Si l’on excepte les Vieilles Canailles en 2014 à Paris et en 2017 notamment au Palais 12 de Bruxelles, cela fait onze ans que Jacques Dutronc n’était plus venu promener ses "Cactus", "Play-Boys", "Filles qu’il aime", "Opportuniste" et autres "Hôtesse de l’air" sur la route en solo. Et son dernier passage en Belgique, toujours en solitaire, remonte au mois de mars 2010. C’était sur la scène de Forest National, après 17 années d’absence depuis ce fameux concert à la citadelle de Namur, sous la pluie.

C’est Paris Match qui a annoncé la tournée à venir au printemps 2022. Il n’y a pas encore de dates précises ni de salles annoncées. Il faut espérer que notre "Plat pays" fera partie du circuit. On ne se fait pas trop d’inquiétude à ce sujet

Seule certitude, Jacques ne sera pas seul sur scène. Ce "tour de chant", il le fera avec son fils Thomas. Cela fait un moment que l’idée était évoquée, la voici qui se concrétise enfin. En décembre dernier, Jacques Dutronc avait ironisé sur RTL : "Je veux bien mais il me faut des sous avant pour que je sois motivé. Sinon, la carotte devant moi, ça ne m’intéresse pas." On ne se refait pas à 77 ans (il en a 78 depuis le 28 avril) !

Le week-end dernier sur Europe 1, il a remis le couvert expliquant, toujours avec son sourire en coin, que s’il reprend la route, "c’est pour les impôts ! Et pour le public bien sûr…" Parce qu’il n’y a pas que les impôts dans la vie, a-t-il souligné.

À quoi faut-il s’attendre ? À un retour aux sources. "Mon envie c’est de retrouver le son originel qu’il avait en studio dans les années 1960. Retrouver cette énergie des années 60 pour coller au son des titres comme on les aime", a expliqué Thomas Dutronc sur l’antenne de RTL en France. Paris Match annonce un set qui se focalisera sur les titres des années 60 et 70. Mais avec ce diable de Jacques, on ne peut être sûr de rien. "On va chanter chacun son tour et en même temps. Comme il m’a fait refaire ‘Le Petit Jardin’ (la version en duo figure sur la réédition de l’album Frenchy de son fils), ça, on le chantera sûrement tous les deux. Lui fera à peu près vingt chansons et moi cinq. Ça suffit non ?", a-t-il glissé à Michel Denisot sur Europe 1. On vous l’a dit, à son âge, on ne se refait pas…

Faut-il aussi le croire lorsqu’il dit que cette tournée est "une affaire de famille et de transmission" et pas la dernière?