Madonna fête ses 50 ans aujourd'hui avec un 39e single en tête des charts aux États-Unis

BRUXELLES Onze albums vendus à plus de 200 millions d'exemplaires, 42 disques d'or, 16 de platine, 22 films en tant qu'actrice, un Golden globe pour Evita, six livres pour enfants, une ligne de vêtement, deux mariages, deux enfants, un mètre soixante-quatre et, surtout, 50 ans ce 16 août : les chiffres sont impressionnants. Mais résument mal la personnalité rebelle, hyperactive et souvent imprévisible de Madonna.

Troisième fille d'une famille de huit enfants portés sur la musique, Louise Veronica Ciccone, surnommée Little Nonni, est autant artiste que femme d'affaires, pionnière des nouvelles tendances musicales que traditionnelle dans ses valeurs, provocatrice que croyante, individualiste forcenée qu'humaniste prête à engager une partie de sa fortune pour aider les enfants du Malawi. Une personnalité complexe, forgée à la dure dans un parcours du combattant (maman emportée par le cancer alors qu'elle n'avait que 6 ans, débrouille pour suivre des cours de danse à New York alors qu'elle n'avait que 35 dollars en poche en débarquant, galère comme danseuse dans la troupe de Patrick Hernandez à Paris, etc.) mené tambour battant grâce à une volonté de fer. "Je serai plus célèbre que Jésus-Christ", lance-t-elle alors qu'elle végète dans un appartement infesté de cafards. Et si le résultat n'est pas atteint, elle peut quand même se vanter d'être une des superstars les plus populaires de toute la planète.

Surfant sur les vagues de la mode (baroque pour Recherche Susan désespérément, en obus ou seins nus pour Jean-Paul Gaultier), de la sexualité (son livre Sex a fait scandale) ou des moeurs (elle embrasse Britney Spears sur la bouche mais épouse Guy Ritchie), elle s'est toujours arrangée pour sortir du lot et rester le centre de l'attention.

"On n'a rien pour rien"

La naissance de sa fille Lourdes, en 1996, ne l'a pas calmée. Au contraire de l'adoption de David. Avec lui, elle prend conscience des incroyables conditions de vie au Malawi, le 2e pays le plus pauvre d'Afrique. Elle décide de financer les études d'autres enfants... à condition qu'ils étudient ("On n'a rien pour rien") et tourne un film documentaire épatant sur ce pays (I am because we are) dont elle sortira un livre en janvier 2009. Tout en imposant Give It 2 Me en tête des charts (c'est la 39e fois qu'un de ses singles est numéro un aux USA) et en dansant aux côtés de Justin Timberlake comme une pin-up de 20 ans à la musculature impressionnante.

La cinquantaine ne devrait rien y changer : le phénomène Madonna n'est pas près de s'arrêter.



© La Dernière Heure 2008