“Je vais enregistrer à Bollywood !” (VIDEOS)

“Je vais enregistrer à Bollywood !” (VIDEOS)
© DEWAELHEYNS

Musique

Interview > Nicolas Dewaelheyns

Publié le à - Mis à jour le à

Lou vient de sortir un nouveau disque avec une version 2010 de Ça plane pour moi


Ca plane pour moi version 2010 (VIDEO)

Ca plane pour moi, tourné à Pattaya en Thailande(VIDEO)


BRUXELLES Le sourire illumine son visage auquel le soleil a offert ce magnifique teint hâlé. Il faut dire que Lou a de quoi avoir la banane (comme sur son tee-shirt) ! Après l’expertise vocale – que la Dernière Heure publiait en exclusivité cet été – affirmant que c’est bien sa voix que l’on retrouve sur le disque Ça plane pour moi sorti en 1977, Lou déborde de nouveaux et nombreux projets qui lui offrent une énergie incroyable. Au cours d’une longue rencontre, cet homme attachant a accepté de partager avec nous ses nouveaux projets. Lorsqu’il nous parle de sa musique, de sa Thaïlande ou de son papa, ses yeux pétillent et son cœur semble battre plus fort. Confidences.

Comment s’est passé votre été, Lou ?

“Je n’aurais jamais imaginé que l’interview que j’ai donnée cet été à la Dernière Heure allait faire le tour du monde. J’ai reçu des copies d’articles du Guardian de Londres, du Washington Post… Mais je veux que les gens sachent que je n’ai jamais rien eu contre Plastic Bertrand. Comme dit Coluche, c’est lui qui danse ! (Rires)”

Ça veut dire que si demain Plastic vient vers vous pour faire la paix, vous acceptez ?

“Oui. Je ne lui en veux pas plus que ça ! Plastic raconte dans les journaux que je l’ai obligé à signer un contrat à 0,5 %. Mais moi, je n’ai jamais eu aucun contrat avec lui. Ses contrats, Plastic les signait avec Roland Kluger chez RKM.”

Vous venez de sortir un EP (extented play) pour lequel vous avez réenregistré des titres que vous chantiez, à l’époque, pour les albums de Plastic Bertrand…

“Ce disque contient la version 2010 de Ça plane pour moi. J’ai également enregistré deux clips. (Lire ci-dessous) Et Ç a plane pour moi se retrouvera au générique du film 127 Hours de Danny Boyle. Je viens de donner mon autorisation. La première mondiale aura lieu à Londres, le 28 octobre à Leicester Square.”

Vous allez bientôt tourner un film… Expliquez-nous ça !

“Le film s’appelle Up to You et est réalisé par Samy Pavel. C’est une production indienne, sri-lankaise, thaïlandaise et japonaise. Le producteur me permet d’aller à Bollywood pour enregistrer une version indienne de ma chanson Pattaya Pattaya. C’est un projet qui m’excite beaucoup.”

Le 19 octobre, le maire de Pattaya vous remettra un prix pour votre “petite” contribution à la musique thaïlandaise. Ce genre de récompenses est important pour vous ?“Je fais mon job. Je ne suis pas un mec de la haute. J’aime autant qu’on me paie un verre dans les cafés que d’avoir une médaille (Sourire). Le plus important pour moi, c’est d’avoir mon vieux papa qui a 84 ans. Quand je vais chez lui, j’ai l’impression de manger la meilleure des salades. Il va la cueillir fraîche dans son jardin et rajoute des petits oignons émincés.”

En Thaïlande, vous avez donné cet été plusieurs concerts organisés par l’ambassade de Belgique, pour laquelle vous êtes délégué culturel…“C’est important de représenter la Belgique ! Surtout qu’elle assure en ce moment la présidence de l’Union européenne.” Êtes-vous sensible à la situation politique que vit notre pays ? “C’est un peu un melting-pot ! Moi, je vois ça de loin. Après l’informateur, ils vont inventer l’odorateur, pour sentir l’atmosphère en Belgique (Rires).”



© La Dernière Heure 2010

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info