Musique La chanteuse américaine, en tournée d’adieux, est passée par le Gent Jazz. Dans la vie, il n’y a pas que Woodstock !

Que va-t-on faire sans elle ? Qu’est-ce que le monde va faire sans cette voix cristalline dénonçant toutes les injustices et appelant inlassablement la paix ? Il va pourtant falloir s’y faire : l’an dernier, Joan Baez a entamé une tournée d’adieux qui, par bonheur, est passée par Gand jeudi 4 juillet, mais s’arrête dans moins d’un mois. Et elle n’est pas du genre à revenir sur une décision, fût-elle pénible… Celle qui s’est fait connaître par son chant vibrant explique son retrait volontaire par sa voix, "qui est fatiguée, et difficile à tenir. Quand je travaille, fais des vocalises, je ne suis pas satisfaite du résultat, dit-elle, et je pense qu’il est temps de donner un peu de repos à mon corps. Ces bus et ces avions, j’ai bien aimé, mais il est temps de respecter ma propre santé."

(...)