Musique Zippo consacre une série de sept briquets à l’effigie de la star défunte.

L’idole des jeunes a tiré sa révérence en décembre 2017. Alors que les relations entre sa veuve, Laetitia, et ses deux enfants aînés, Laura et David, tournent à l’orage, les fans restent toujours aussi nombreux et fidèles au roi du rock’n roll. Pour ces derniers, Johnny est éternel. Il le sera encore un peu plus grâce à la marque Zippo, qui s’apprête à commercialiser une série de sept briquets à son effigie. Des briquets qui, comme tous les autres de la marque, sont garantis à vie et réparés gratuitement en cas de panne.

Ce n’est pas la première fois que Zippo met sur le marché des briquets à l’effigie de Johnny, mais il n’en était plus apparu depuis 2003 et la fameuse tournée des stades.

© D.R.

© D.R.

Pour les fans et collectionneurs, il faudra encore patienter quelques semaines. Les premiers exemplaires débarqueront dans les bureaux de tabac français d’ici la fin du mois de juillet et l’ensemble du réseau sera approvisionné pour le début du mois de septembre au plus tard.

Dans une interview accordée à nos confrères du Parisien, Jean-Benoît Comard, le directeur général de Zippo France, confie que "tous les briquets porteront le logo JH sur le côté et l’édition limitée sera en plus numérotée. Et comme pour chaque Zippo, ils seront fabriqués aux États-Unis, à Bradford".

Grandes marques et chanteurs (ou groupes) sont nombreux à avoir eu les honneurs d’une fabrication spéciale de Zippo à leur effigie. Mais la marque doit naturellement passer à la caisse pour pouvoir produire une telle série de briquets en misant sur la notoriété de personnes telles que Johnny. "La majorité de nos licences sont dans l’univers musical", poursuit Jean-Benoît Comard, dans les colonnes du Parisien. "En général, c’est pour deux ans."

Pas question pour autant de révéler le montant versé à Universal Music pour pouvoir exploiter la marque Johnny. "Ça, c’est secret défense..." Rayon chiffres, les seuls qui seront dévoilés sont les prix de vente... Classiques, eux, pour de tels objets collector s : 49 € pour la version standard et 79 € pour l’édition limité. Il y a cependant fort à parier qu’on retrouvera des exemplaires très rapidement sur Internet, à des prix qui risquent... de flamber !