Musique Johnny par-ci, Johnny par-là. Il n’y en a que pour le rocker à l’approche du deuxième anniversaire de sa mort.

Il y a un an sortait Mon pays c’est l’amour, le premier album posthume de Johnny Hallyday et à ce jour son plus gros succès en termes de ventes puisque celles-ci flirtent avec les deux millions d’exemplaires. Personne, même chez Warner, n’avait anticipé un tel succès. Pourtant, la dernière maison de disques du chanteur avait misé gros avec un premier pressage de 800 000 unités. Le jour de la sortie, celui-ci s’est avéré insuffisant et une réimpression était commandée quelques heures plus tard.

Le même phénomène va-t-il se reproduire avec Johnny, le second album posthume du Taulier disponible dans le commerce depuis ce matin ?

(...)