Il a beau enchainer les frasques ces derniers temps, le chanteur canadien reste une machine à tubes avec son Purpose World Tour. Sauf lorsqu’il fait du playback…

"Ça fait longtemps que je suis loin de ma famille et de mes amis mais ça fait du bien d’être en votre compagnie", lance Justin Bieber à ses 20 000 Beliebers hystériques, hier soir, dans un Sportpaleis d’Anvers plein à craquer.

Depuis des années, le chanteur de 22 ans produit à chaque passage un raz-de-marée de cris stridents d’adolescentes (et encore plus lorsqu’il change de t-shirt sur scène). Pour preuve, ses deux concerts anversois affichaient complets depuis longtemps. Des centaines de jeunes affluaient tellement qu’il a fallu installer des barrières pour fluctuer le trafic et renforcer la sécurité par des militaires. D’autres ont même campé toute la nuit devant l’établissement (alors que la police déconseillait fortement cette pratique) pour être certains d'accéder aux premiers rangs lors du show de leur idole. Ou pour paraphraser l’un de ses titres phares: les fans seraient prêtes à tout pour leur Boyfriend. Si la Biebermania déferle au Sportpaleis d’Anvers, c’est moins le cas de la mania-bilité de Bieber sur scène…

Avec Bieber, c’est Justin question de point de vue

"Il a l’air d’un gamin avec sa coupe de cheveux courte, entend-on dans les gradins. Le problème avec Justin Bieber est qu’il respire la prétention, il donne l’impression qu’il n’en a rien à foutre ou n’a pas envie de se fouler, balance une fan de 24 ans. Mais cela fait aussi partie de son personnage."

Soutenu par une bande son durant presque deux heures de show (sauf lors de ses bluffants morceaux acoustiques sur Cold Water ou Love Yourself), les fans -même s’ils fredonnent chaque titre par coeur- déplorent toutefois sa nonchalance. "C’est dommage qu’il lâche tant son micro alors qu’il sait si bien chanter !" Et même jouer. Mention spéciale à son solo de batterie en lévitation au dessus de la salle. Entre une entrée de scène via un cube en verre, plusieurs plateaux montants et autres chorégraphies pyrotechniques, le show a surpris par sa plate-forme mobile transformée en trampoline géant -d’où Justin s’est exécuté à y faire quelques saltos arrière pour le plus grand bonheur des Beliebers- ou sa scène de danse dans une piscine et sous la pluie.

Un jacuzzi pour son chien

" La vie est un voyage avec ses beaux et ses mauvais jours, mais n’oubliez jamais qu’elle est belle !" Avec sa tournée mondiale Purpose, l’interprète de Baby en profite ainsi pour se questionner et philosopher sur le but de sa vie. "Je me demande encore quelle place j’ai sur cette Terre, quel est mon but? Je tenais juste à vous dire que les chemins ne vous emmènent pas toujours là où vous voudriez… mais l’important est d’y croire et de rester positif car je sens que vous et moi, on peut faire la différence !" 

Voilà ce que l’artiste au près de 90 millions de followers sur Twitter essayait de raconter au beau milieu de cette Biebermania. Et rebelotte ce soir, où certains fans remettent le couvert. Tout comme Bieber qui n’a pas peur de se mouiller vu qu’il trimballe même son jacuzzi pour chien (si, si) avec lui, histoire de se relaxer entre les shows belges, Justin fois !