Musique

Un mash-up ou un bootleg pour les puristes, plusieurs morceaux revisités et mélangés afin de n'en faire qu'un pour les profanes. On y retrouve quasiment tout ce que notre plat pays a connu en matière de tubes, parfois indé mais plutôt FM, depuis plus deux ans, de Stromae – dont deux titres sont ici repris, le syndrome Victoires de la Musique? – à BRNS, en passant par Saule et son buddy Charlie, Girls in Hawaii, Hooverphonic, Suarez, Noa Moon et Puggy.

Idée de génie s'il en est pour se faire remarquer, mais on serait tenté de croire qu'il y a plus... Les deux derniers artistes cités ont d'ailleurs déjà manifesté leur enthousiasme et encouragé l'ami Konoba. Un melting-pot à la belge tout au long duquel le sieur Raphael Esterhazy, de son petit nom, fait montre de bien des talents vocaux et rythmiques.

Bon chanteur, musicien créatif, ré-arrangeur plutôt doué et producteur à ses heures, ce petit bonhomme originaire de Wavre a étudié la musique à Londres et Brighton cinq années durant avant de revenir étrenner son inspiration à domicile. Depuis 2011, Konoba sort en tous cas dans une relative confidentialité un album par an: "Miami Hotel" en 2011, "Mind the Gap" en 2012 et "Colours & Shapes" en mars 2013, dont le premier single "I've Been Dreaming" lui a valu quelques récompenses outre-Manche.

N'ayant pu tester les plaques pré-citées, nous n'oserions nous prononcer sur leur qualité, mais la vidéo ci-dessous est vraiment bien foutue et digne d'intérêt. Pour le reste, on verra à l'autopsie. En attendant, nous nous contenterons de conseiller à Raphael d'oublier le port du chapeau-boule à la Orange Mécanique et de nettoyer ces vilains grains de beauté sur l'œil droit. Il semble assez talentueux pour se passer d'artifices.